Lectures d’été

Vous ne savez pas quoi lire cet été sur la plage?
Vous n’avez pas le temps d’aller fouiner en librairie?
Voici mes recommandations de poche:

"L'art d'écouter les battements de coeur" de Jan-Philip Sendker"L'art d'écouter les battements de coeur" de Jan-Philip Sendker"L'art d'écouter les battements de coeur" de Jan-Philip Sendker-Pour s’évader: « L’art d’écouter les battements de coeur » de Jan-Philip Sendker.
Julia, jeune avocate new-yorkaise, décide de partir à la recherche de son père et de ses origines. Ce périple la conduit en Birmanie où elle va découvrir l’étrange pouvoir de son père et rencontrer un demi-frère.
Un très beau roman plein de spiritualité et de bons sentiments (dans le bon sens du terme).
Édition Livre de poche, 6.90€

"Des vies en mieux" de Anna Gavalda-Pour se faire du bien: « Des vies en mieux » de Anna Gavalda.
Trois histoires, trois destins qui vont vous redonner du baume au cœur. Billie, Mathilde et Yann, trois personnages qui vont prendre la vie à bras le corps et trouver un second souffle.
Édition J’ai lu, 7.80€

 

 

"Je ne retrouve personne" de Arnaud Cathrine-Pour les nostalgiques: « Je ne retrouve personne » de Arnaud Cathrine.
Aurélien Delamare, écrivain, revient dans sa ville natale pour régler les papiers de vente de la maison familiale. Les vieux souvenirs vont se rappeler à lui et son séjour va s’éterniser.
Portrait d’un trentenaire pas encore adulte mais en passe de le devenir. Édition Folio, 6.40€

 

"Marie-Blanche" de Jim Fergus-Pour l’émotion: « Marie-Blanche » de Jim Fergus.
Fergus nous propose une véritable fresque familiale en nous racontant la vie de sa mère, Marie-Blanche, qui se suicide assez jeune, son enfance ainsi que la vie de sa grand-mère Renée, au destin hors du commun.
Un roman bouleversant qui ne vous laissera pas insensible.
Édition Pocket, 9.10€

"Karoo" de Steve Tesich-Pour l’humour caustique: « Karoo » de Steve Tesich.
Saul Karoo est scénariste à Hollywood. Menteur, alcoolique, il est engagé pour remanier les scénarios et souvent il saccage l’œuvre de grands réalisateurs à la demande des studios. Mais il s’éprend d’une actrice et décide de changer.
Terriblement mordant sur l’industrie du cinéma hollywoodien, il y a beaucoup d’humour dans ce roman mais aussi de la tragédie.Fan de littérature américaine vous ne pouvez pas passer à côté de cet auteur. Édition Points, 8.60€.

"Esprit d'hiver" deLaura Kasischke-Pour l’ambiance: « Esprit d’hiver » de Laura Kasischke.
C’est le jour de Noël, alors que Eric part à l’aéroport chercher la famille qui arrive pour les fêtes, Holly reste à la maison avec sa fille pour préparer le repas. C’est la tempête dehors et voilà les deux femmes coincées chez elles. L’ambiance est tendue, l’adolescente se montrant très désagréable avec sa mère.
Huis clos hautement stressant, Laura Kasischke distille une angoisse qui va crescendo.Édition Livre de poche, 7.10€.

"Nature morte" de Louise PennyPour l’enquête: « Nature morte » de Louise Penny.
Dans le petit village québécois de Three Pines, il ne se passe pas grand chose, jusqu’au jour où le cadavre de Jane Neal est découvert. L’inspecteur-chef Armand Gamache va essayer de découvrir qui pouvait en vouloir à cette charmante enseignante retraitée.
Premier roman d’une auteur québécoise « Nature morte » rappelle les polars à la Agatha Christie. D’une facture très classique il recèle les noirs secrets de la nature humaine.Édition Babel Noir, 9.70€.

"Verhoeven" de Pierre Lemaitre-Pour l’auteur: « Verhoeven » de Pierre Lemaitre
.Le livre de poche a eu l’excellente idée de sortir en intégrale les quatre romans de Pierre Lemaitre dont le héros est Camille Verhoeven. « Travail soigné », « Alex », « Rosy et John » et « Sacrifices » sont donc rassemblés dans cet ouvrage.
Des thrillers angoissants, des enquêtes oppressantes, tout ça avec une écriture maîtrisée et ce personnage de commandant tout à fait original. Édition Livre de poche, 17€.

"Comment trouver la femme idéale" de Graeme Simsion-Pour rire:  » Comment trouver la femme idéale ou le théorème du homard » de Graeme Simsion.
Don Tillman est professeur de génétique dans une université australienne. C’est un génie mais inadapté à la société. Il se met en tête de trouver la femme de sa vie par le biais d’un questionnaire pour le moins étrange. Il va bien sûr tomber sur son exact contraire en la personne de Rosie Jalman.
Petit ovni d’humour, ce roman original et fantaisiste n’en traite pas moins de la différence. Édition Pocket, 7.30€

Les poches de l’été!

Cet été, pour vos lectures de vacances, je vous propose de vous replonger dans mes anciennes potions avec les sorties en poche de:

« La première chose qu’on regarde » de Grégoire Delacourt

« L’atelier des miracles » de Valérie Tong Cuong

« Etranges rivages » de Arnaldur Indridason

« Il » de Derek Van Arman

« Désordre » de Penny Hancock

« Chrysis » de Jim Fergus

« Un long moment de silence » de Paul Colize

« Nina » de Frederic Lenoir et Simonetta Greggio

Bonnes Lectures!!

MLBA

Et le prix est attribué à…..

Ça y est j’ai enfin le droit de vous donner le nom des gagnants du prix Landerneau de cette année!
Dans la catégorie découverte : Les conversations de Anna Lisbeth Marek

Les conversations de Anna LIsbeth Marek

Les conversations de Anna Lisbeth Marek

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

et dans la catégorie roman : L’homme qui avait soif de Hubert Mingarelli.

L'homme qui avait soif de Hubert Mingarelli

L’homme qui avait soif de Hubert Mingarelli

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mes collègues libraires , Michel – Édouard Leclerc, Sorj Chalandon et moi-même avons délibéré la semaine dernière autour d’un bon repas et le résultat a été relativement sans appel pour Hubert Mingarelli,  un peu plus discuté pour le roman découverte.
Nous sommes dans tous les cas tous fiers de nos choix.
Hier soir nous avons donc remis les prix aux auteurs qui se sont montrés assez peu loquaces, tous deux semblant intimidés et peu habitués aux grands discours.

Cette expérience de juré fût excessivement enrichissante : des lectures intéressantes, des moments intenses et des rencontres passionnantes.Un grand coup de coeur pour notre président de jury, Sorj Chalandon. Nous avons découvert un homme ouvert, sympathique et surtout très drôle, jamais le dernier pour boire un coup!

Vivement la prochaine et en attendant ajoutez ces deux beaux romans à votre liste de livres à lire.

Dans le chaudron avec Valérie Tong Cuong

Mercredi j’ai rencontré Valérie Tong Cuong.
Nous la recevions dans notre librairie pour une rencontre/dédicace. J’avais eu l’occasion, brièvement, de la saluer lors de la Foire du livre de Brive et l’impression qu’elle m’avait faite s’est confirmée.
Valérie Tong Cuong est une personne sympathique, chaleureuse, intéressante et profondément humaine. Nous avons papoté pendant plus d’une heure. J’emploie volontairement ce terme car Valérie m’a tellement mise à l’aise que j’avais l’impression de discuter avec une amie.
Le public présent a été enchanté. Je pense qu’elle en a conquis plus d’un, qui n’était venu là que pour voir.
Merci encore Valérie pour ta bienveillance. Et à dans un an pour le prochain livre.

Dans le chaudron avec Valérie Tong Cuong

Dans le chaudron avec Valérie Tong Cuong

Rencontre à la Capitale

Mercredi j’avais donc rendez-vous à Paris pour rencontrer les auteurs que nous avions sélectionnés,  mes collègues libraires et moi-même, pour le prix Landerneau.
Se sont succédés des auteurs aguerris comme Pierre Assouline et des petits nouveaux qui venaient présenter leur premier roman.
Il est toujours surprenant de voir qu’un écrivain très à l’aise avec les mots se montre hésitant et peu loquace quand il s’ agit de parler de son oeuvre.
Ce fût une journée pleine de rencontres et de discussions
, de débuts d’échanges animés avec mes collègues venus de toute la France.
Prochain rendez-vous: les délibérations en compagnie de notre président Sorj Chalandon.