« L’atelier des miracles » de Valérie Tong Cuong

L'atelier des Miracles de Valérie Tong Cuong

Chronique de L’atelier des miracles de Valérie Tong Cuong par Ma Libraire Bien-Aimée

Vous aimez Jeanne Benameur, Olivier Adam.
Vous avez envie d’un roman attachant, d’un roman qui vous fait vous sentir bien.
Voici ma potion :

Valérie Tong Cuong brosse dans ce roman le portrait de trois personnages, trois paumés, qui, arrivant à un carrefour de leurs existences, vont rencontrer un homme providentiel, un homme qui leur propose de les aider à reprendre le dessus.

Il y a Millie, jeune fille perdue, qui réchappe miraculeusement à un incendie et fait mine d’avoir perdu la mémoire pour ne plus avoir à affronter son présent.
Monsieur Mike, ancien militaire qui joue les sans-abri car personne ne veut plus d’un homme qui a déserté, se retrouve confronté à la violence de la rue.
Et enfin Mariette, une professeur de collège qui pète les plombs et agresse un élève, ne supportant plus les brimades et sa vie avec un mari tyrannique.

A ce moment là de leurs vies ils rencontrent le mystérieux Jean, qui les embarque dans son Atelier, un lieu où il recueille les gens vivant un passage difficile, ou qui ont été traumatisé par la vie. Il les aide à se reconstruire et à affronter le futur.

Tout ça leur paraît trop beau pour être vrai mais le fait est qu’il les aide réellement. Ils arrivent chacun à leur manière à dépasser leurs démons et à envisager un avenir.

Bien évidemment les choses ne sont pas aussi lisses qu’elles n’y paraissent. Jean n’est pas aussi bon et sincère qu’il veut bien le laisser croire, on se demande d’ailleurs à quel jeu il joue et quel est le but de tant de bienveillance.

Ce roman nous touche car il parle de solidarité, d’entraide et surtout d’espoir.
Qui n’a jamais rêvé qu’une personne nous tende la main au moment où nous sommes à terre ?

Ces trois êtres ont tous une part d’ombre, ont tous un lourd passé, ils vivent dans le mensonge, mais ils vont réaliser qu’il faut effectivement dépasser tout ça si l’on veut s’en sortir. On a besoin de l’autre pour avancer, c’est toujours plus facile à deux que tout seul.

C’est un très joli roman que nous offre là Valérie Tong Cuong, un roman dont on ressort rempli à bloc d’espoir et d’empathie pour le monde. C’est le roman de la seconde chance et des amitiés improbables.

Edition:JC Lattès

Goûter également mon autre potion d’après une recette de Valérie Tong Cuong: L’ardoise magique.

Une réflexion au sujet de « « L’atelier des miracles » de Valérie Tong Cuong »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.