« Je ne retrouve personne » de Arnaud Cathrine

Chroniques de livre et conseils de lecture. Je ne retrouve personne de Arnaud Cathrine

Chroniques de livre et conseils de lecture. Je ne retrouve personne de Arnaud Cathrine

Vous aimez les histoires de vieux fantômes, les romans nostalgiques?
Vous aimez Jean-Philippe Blondel ou Philippe Delerm?
Voici ma potion:

Aurélien Delamare est un écrivain modestement célèbre, il a écrit six romans dont le dernier vient  de sortir. Alors qu’il devrait en commencer la promo, son frère ainé lui demande d’aller dans la maison familiale de Normandie. Leurs parents ont décidé de la mettre en vente après avoir migré dans le sud, quelqu’un doit aller sur place pour régler les papiers avec l’agence immobilière.Aurélien ne doit y rester que deux jours maximum, très peu motivé pour s’acquitter de cette tâche. Son séjour va finalement s’allonger.

En revenant dans la maison de son enfance, ce sont plein de vieux souvenirs qui vont se rappeler à lui, que ce soit sa relation tendue de domination qu’a toujours exercé son frère ainé sur lui, ou bien la relation qu’il entretenait avec son ami Benoit, ami qui lui a servi de personnage à son premier roman.

Aurélien est célibataire, il ne s’est jamais vraiment remis de sa rupture avec Junon. Celle-ci désirait plus que tout un enfant mais lui n’en voulait pas. Elle a fini par en faire un sans lui mais qu’il considère presque comme sa fille.

Arnaud Cathrine dépeint le portrait d’un homme trentenaire qui est resté adolescent dans sa tête, toujours enfermé dans ses vieux démons familiaux. Le personnage est décrit tout en délicatesse, Aurélien est attachant, perdu dans ses hésitations. Un homme en errance entre son passé, son présent et son futur. Aurélien, c’est un peu nous, c’est un peu tout le monde.

Un livre mélancolique sur les blessures du passé, sur la difficulté du passage à l’âge adulte. Aurélien ne retrouve personne mais il nous tarde de retrouver Arnaud Cathrine pour un prochain roman.

Edition Verticales

Une réflexion au sujet de « « Je ne retrouve personne » de Arnaud Cathrine »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.