« White coffee » de Sophie Loubière

"White coffee" de Sophie Loubière. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

« White coffee » de Sophie Loubière. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Vous aviez aimé « Black Coffee« ?
Vous aimez les thrillers addictifs?
Voici ma potion:

Nous avions laissé Lola et Desmond alors que Lola rentrait en France, ne sachant toujours pas si son mari Pierre était encore vivant. Alors que la séparation dûe à la distance est difficile pour les deux amoureux, PIerre fait sa réapparition aux Etats-Unis. Après maintes interrogatoires il finit par rentrer en France. Lola voit d’un très mauvais oeil son retour.

Desmond, de son côté, se retrouve mélé à une drôle d’enquète à Chatauqua, dans l’état de New-York. Des phénomènes étranges se déroulent depuis quelques temps dans cette petite ville. La population pense à des revenants mais Desmond, plus terre à terre, compte bien découvrir le coupable.

Le lecteur retrouve avec plaisir les personnages imaginés par Sophie Loubière. Nous nous étions attachés à Lola, cette mère de famille partie avec ses deux enfants à l’autre bout du monde en quête de son mari et qui était tombée aux mains d’un serial killer (cf Black Coffee). Nous avions aimé aussi Desmond, journaliste et criminologue, son courage et sa détermination.

De chaque côté de l’Atlantique,chacun à leur manière, ils vont avoir à faire avec des faux-semblants et ils devront garder le cap pour ne pas se perdre,

Une tension tenue tout le long, une narration déroutante mais addictive, Sophie Loubière interpelle en mélangeant différents thèmes. « White coffee » peut facilement se lire indépendamment du premier, l’auteur est assez habile pour que le lecteur ne sente aucun manque dans l’histoire.

Pour les amateurs de thriller mais aussi pour tout ceux qui aiment les histoires bien ficelées et surtout qui aiment se laisser entraîner sans réserve dans une aventure.

Editions Pocket.

 

« Mes richesses » de Kaouhter Adimi

Nos richesses de Kaouther Adimi. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Nos richesses de Kaouther Adimi. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Vous aimez les livres?
Vous vous intéressez à l’histoire de l’édition?
Voici ma potion:

En 1935 Edmond Charlot, qui a alors vingt ans, décide de créer une librairie à Alger. Une librairie qui sera aussi un lieu de promotion des auteurs méditerranéens. Edmond Charlot veut faire en sorte de mettre en avant et d’éditer des écrivains tels que Camus ou Roblès.

En 2017, Ryad étudiant à Paris, est envoyé à Alger par son oncle afin de nettoyer et vider un local contenant des centaines de livres. Chaque jour Ryad est surveillé par Abdallah alors qu’il enlève tout ce que contient « Les vraies richesses », l’ancienne librairie de Charlot.

Kaouther Adimi redonne ses lettres de noblesse à Edmond Charlot, éditeur et découvreur de talents des années 30/40. Elle nous offre le portrait magnifique d’un homme passionné. Passionné par les livres mais surtout par les écrivains.

On y croise avec plaisir Albert Camus, Jean Giono ou encore Emmanuel Roblès.

Les passages actuels donnent encore plus d’intensité à ceux du passé. Ryad arrive dans ce local chargé d’histoire sans rien connaître mais au fil du temps il commence à s’y intéresser. Le lieu agît sur lui et il ne sera plus le même en repartant, comme quoi n’importe qui peut être touché par la littérature.

Kaouther Adimi nous raconte un pan de l’histoire de l’édition et de la littérature en général avec un profond respect et une réelle bienveillance. Elle rend un superbe hommage à cet éditeur peu connu du grand public.

A ne pas manquer pour les amoureux des livres

Edition du Seuil

« Hôtel des muses » de Ann Kidd Taylor

"Hôtel des muses" de Ann Kidd Taylor. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

« Hôtel des muses » de Ann Kidd Taylor. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Envie d’un roman dépaysant?
Vous aimez les romans positifs?
Voici ma potion:

Maeve a une passion pour les requins. Passion qui apparait à l’âge de douze ans alors qu’elle se fait attaquer par l’un d’entre eux. Par la suite elle devient biologiste marine, spécialisée bien évidemment dans cette espèce. Elle arpente les océans du monde afin de les répertorier et les étudier.

Alors qu’elle vient de fêter ses trente ans, elle revient à l’hôtel des Muses qui appartient à sa grand-mère Perri et où elle a vécu avec son frère jumeau depuis le décès de leurs parents.

A son retour elle apprend que Daniel, son amour de jeunesse, est lui aussi revenu vivre dans la région et travaille à l’hôtel de sa grand-mère. Ils ont rompu à la veille de leur mariage car Daniel avait été infidèle. Maeve n’avait jamais pu lui pardonner et ils ne s’étaient plus jamais recroisés.

Son frère jumeau, Robin, qui rêve de devenir écrivain, voit son projet en passe de se réaliser. Son manuscrit a été accepté par une maison d’édition mais le manuscrit est basé sur la vie amoureuse de sa soeur.

Avec pour toile de fonds un paysage idyllique, les personnages vont se confronter à leurs sentiments, à leurs passés et à leurs histoires.

Il va être question aussi de pardon et de rédemption. Maeve pourra-t-elle pardonner à Daniel et tenter de faire revivre leur amour de jeunesse? Est-on lié à vie à une seule personne? Le grand amour existe-t-il? Le roman ne manque pas aussi de références et de èquestionnements sur l’environnement et la préservation d’espèces menacées, thèmes essentiels de nos jours.

Tant de questions auxquelles tente de répondre Ann Kidd Taylor avec simplicité et finesse.

Un roman qui donne à penser, à méditer et ça fait du bien.

Editions Calmann-Levy

 

« Toute la vérité » de Karen Cleveland

"Toute la vérité" de Karen Cleveland. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

« Toute la vérité » de Karen Cleveland. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Envie d’un bon roman d’espionnage ?
Vous aimez les histoires à suspense?
Voici ma potion:

Vivian Miller est une analyste du contre-espionnage de la CIA, secteur Russie.

Elle est parfaitement heureuse en ménage. Mariée depuis 10 ans à Matt, ils ont quatre enfants et une belle maison.

Alors qu’elle décrypte un dossier qui peut lui dévoiler les noms de plusieurs agents dormants russes séjournant sur le sol américain, elle découvre le visage de son mari.

Stupéfaction.

Vivian se retrouve alors partager entre sa loyauté à son pays et son amour pour son mari.

Voilà un roman d’espionnage mâtiné de thriller psychologique qui va vous enchanter.

Notre héroïne Vivian va être littéralement tiraillée entre deux camps et c’est cet état de doute, de suspicion qui va faire toute la trame de l’histoire. Doit-elle faire confiance à son mari, le protéger ou bien le dénoncer et faire son travail? Cette femme voit toutes ses convictions s’effondrer et elle doit continuer malgré tout pour ses enfants.

Avec une atmosphère anxiogène tout au long du roman, Karen Cleveland sait mener son lecteur et le diriger là où elle veut.

Un bon roman qui tient en haleine, avec ce qu’il faut de paranoïa pour faire douter de tout.

Editions Robert Laffont

La Bête Noire

« Quatre murs et un toit » de Camille Anseaume

"Quatre murs et un toît" de Camille Anseaume. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

« Quatre murs et un toît » de Camille Anseaume. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Vous aimez les romans nostalgiques?
Envie d’un roman plein de tendresse?
Voici ma potion:

Les parents de Camille décident de mettre en vente la maison familiale. Elle décide de venir passer quelques jours toute seule dans la maison afin de lui dire aurevoir. Camille, qui est romancière, se dit que ça sera une bonne source d’inspiration. Elle va alors se rappeler tous les souvenirs qui ont jalonné sa vie à travers sa maison d’enfance, en jalonnant les pièces une à une.

Voilà l’histoire. Ca parait court et en même temps Camille Anseaume dit tellement de choses. Pièce par pièce elle se rappelle des moments importants ou des moments anodins. Les souvenirs affluent et l’auteur nous cueille complètement. Son émotion nous atteint et on ne peut que penser à nos propres souvenirs d’enfance et à la maison qui a compté plus que les autres.

C’est un roman qui se lit vite mais qui fait tellement de bien. Vous refermez le livre et vous avez juste envie d’aller embrasser votre famille.

Edition Calmann-Levy