« Les imbéciles heureux » de Charlye Ménétrier McGrath

Les Imbéciles Heureux c’était une bande de potes. Ils se sont rencontrés au lycée et étaient inséparables. Si le temps en a éloigné certains, il reste le noyau dur. Florence, Charly, Camille, Marie et Nico.

Florence s’était mise dans la tête de réunir le groupe au complet, mais le destin s’en est mêlé. Charly, son mari, meurt dans un accident de la route. Toute la bande est sous le choc et réagit à sa manière. Florence, elle, fait face pour ses filles jusqu’au jour où elle réalise que la meilleure façon de faire son deuil serait d’arriver à réunir tous les Imbéciles Heureux.

Malgré l’évènement tragique de départ, ce roman n’est pas triste. Il y a beaucoup d’humour et de légèreté. Camille, passionnée de vidéo, avait filmé à l’époque tous ses amis en leur demandant ce qu’était pour eux le bonheur. Adultes, ils vont avoir l’occasion de se confronter à leur double adolescent et réaliser le chemin qu’ils ont parcouru, parsemé de joie et de désillusion.

Ce roman est une ode à l’amitié bien évidemment, mais aussi un hommage à l’adolescent que nous avons été et aux rêves avortés. Sommes-nous vraiment devenus l’adulte que nous espérions ? Et si ce n’était pas le cas, il ne serait pas trop tard pour le devenir!

Une petite dose d’optimisme ne fait pas de mal par les temps qui courent.

Fleuve édition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.