« Summer »de Monica Sabolo

"Summer" de Monica Sabolo. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

« Summer » de Monica Sabolo. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Envie de découvrir une auteure talentueuse?
Vous aimez les secrets de famille?
Voici ma potion:

Lors d’une  sortie entre amis au bord du lac Léman, Summer disparait. Son petit frère, Benjamin, la voit partir à travers la foret et puis plus rien. Pendant quelques mois il y aura des recherches mais Summer ne sera jamais retrouvée.

Vingt-cinq ans plus tard, Benjamin ne s’est toujours pas remis de cet évènement.Ce drame l’assaille encore, il aimerait avoir des réponses, savoir ce qu’il s’est passé. D’autant que ses parents semblent être passés à autre chose. Il essaie de se rappeler les moments qui ont précédés la disparition de sa sœur même si sa mémoire de petit garçon n’est pas très sûre. Il met au jour petit à petit des secrets enfouis.

Monica Sabolo dresse ici le portrait d’une famille où les secrets et les non-dits pèsent sur tous les membres. Benjamin se sent coupable depuis 25 ans du brusque départ de Summer, il ne comprend pas la réaction de ses parents. Un tabou semble entourer cette histoire.

Un roman sensible et touchant sur les méandres des souvenirs et le poids des secrets de famille.

Monica Sabolo, une auteure à découvrir et à suivre!

Édition JC Lattès.

« Mon midi, mon minuit » de Anna McPartlin

"Mon midi mon minuit" de Anna McPartlin. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

« Mon midi mon minuit » de Anna McPartlin. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Envie d’une histoire qui vous remue les tripes?
Vous aimez les romans sur l’amitié?
Voici ma potion:

Emma a tout pour être heureuse, un amoureux depuis le lycée, John, une famille aimante, ouverte d’esprit, un super boulot,et une bande d’amis « à la vie à la mort ». Il y a Sean le meilleur ami de John, Clodagh, celle d’Emma, et le couple Anne et Richard.

Mais un soir de fiesta,alors qu’ils rentraient chez eux John est renversé par une voiture, il meurt. Leur petit monde s’effondre tout à coup. Comment remonter la pente après ce drame? D’autant que chacun à sa façon doit faire son deuil.

Emma peut compter sur ses amis qui vont l’épauler du mieux qu’ils peuvent et surtout sur Sean, qui a bien du mal aussi à se remettre de la mort de son ami.

Le livre est écrit à la première personne, c’est Emma qui nous raconte son histoire. On est complètement en empathie avec elle, avec ce qui lui arrive. Elle ne sait pas comment continuer sa vie, sourire, aimer sans avoir l’impression de le trahir. Elle se sent coupable d’avoir envie de « passer à autre chose’.

Anna McPartlin a une très jolie plume. Elle écrit de manière très simple les évènements de la vie. On rit beaucoup de ce qui arrive à cette bande d’amis et on pleure aussi beaucoup. Ses personnages vivent des choses que n’importe qui peut vivre tous les jours.

Tout un panel d’émotion peut vous atteindre en lisant ce roman.

« Mon midi mon minuit’ n’est pas qu’un livre sur le deuil ou la capacité de reprendre gout à la vie. C’est aussi un magnifique livre sur l’amitié et un bon roman d’amour.

Édition Cherche Midi

 

« La part des flammes » de Gaëlle Nohant

"La part des flammes" de Gaëlle Nohant. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

« La part des flammes » de Gaëlle Nohant. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Envie de romanesque?
Vous aimez les destins de femme?
Voici ma potion:

En 1897, le tout Paris se rassemble à la grande vente de charité qui a lieu rue de Goujon. Au stand n°4 on trouve un trio de femmes dont le destin sera fixé lors de l’incendie qui va tout ravager.

La duchesse d’Alençon, femme charismatique s’il en est, est totalement dévouée aux miséreux et aux malades tuberculeux. Elle passe son temps à aider ceux qui en ont besoin.

Elle prend sous son aile la comtesse Violaine de Raezal. Celle-ci veuve depuis peu, a, malgré elle, une réputation sulfureuse. N’avait-elle pas épousé le comte de Raezal plus âgé qu’elle et déjà père de deux enfants de son âge? Violaine depuis la mort de son mari a du mal à se faire accepter par la bonne société parisienne.

La duchesse prend aussi à son stand la jeune Constance d’Estingel. Une jeune fille de bonne famille qui vient de rompre ses fiançailles, au grand désespoir de sa mère, tiraillée entre son amour et sa foi.

Le terrible incendie du Bazar de la Charité va transformer la vie de ses femmes.

Gaëlle Nohant nous offre trois portraits de femmes terriblement actuelles. Des femmes pris par le carcan de leur époque mais qui aspirent à des changements et surtout à la liberté de choix.

L’auteur dépeint à merveille la société de la fin du 19ème siècle. Véritable fresque des mœurs et idées de l’époque.

C’est un roman historique, à la facture classique mais tellement moderne.

Il ne se lit pas, il se dévore.

Édition Livre de Poche

« La blancheur qu’on croyait éternelle » de Virginie Carton

"La blancheur qu'on croyait éternelle" de Virginie Carton. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

« La blancheur qu’on croyait éternelle » de Virginie Carton. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Vous êtes un peu fleur bleue?
Envie de lire une belle histoire?
Voici ma potion:

Lucien et Mathilde habitent le même immeuble mais ils ne se sont jamais croisés, ou du moins jamais « vus ». Tous deux la trentaine bien tassée, ils végètent dans leur célibat en ne sachant pas bien comment s’en sortir.

Lucien est pédiatre, fan inconditionnel de Trintignant et surtout du film « Un homme et une femme », il a loué une mustang pour aller à Deauville en pèlerinage. Un peu vieux jeu, déconnecté de son époque il a du mal à rencontrer quelqu’un.

Mathilde, malgré ses hautes études à HEC, travaille dans une chocolaterie et ça lui convient bien. Elle, elle est fan de Romy Schneider, se fait la même couleur de cheveux et se sent terriblement touchée par la vie tragique de l’actrice.

Ce sont deux solitudes, deux cœurs esseulés que le destin va se charger de réunir.

Dès le début le lecteur sait que ces deux là vont se rencontrer mais le talent d’écriture de Virginie Carton fait que nous ne sommes pas pressés que ça arrive.

Son style est simple, sans fioriture, il va droit au but. Il est empreint de délicatesse, on sent que l’auteure a beaucoup de tendresse pour ses personnages. Ils sont tous les deux dans leur bulle de nostalgie, n’arrivent pas à assumer ce qu’ils sont au fond, ont du mal à communiquer avec les autres.

Virginie Carton met en avant deux héros ordinaires, pudiques et sensibles.

« La blancheur qu’on croyait éternelle » est un roman mélancoliquement drôle ou drôlement mélancolique.

Pour tous les amoureux des belles histoires.

Édition Livre de poche

« Retour à Little Wing » de Nickolas Butler

"Retour a Little Wing" de NickolasButler. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

« Retour a Little Wing » de NickolasButler. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Envie d’un roman qui parle de l’attachement à sa terre natale?
Vous aimez Richard Ford ou James Salter?
Voici ma potion:

Quatre amis d’enfance: Hank, Ronny, Lee et Kip. Ils sont nés et ont été élevés à Little Wing, Wisconsin. Chacun mène sa vie mais ils sont tous liés de manière indéfectible à leur ville.

Hank est le seul à être vraiment resté.Il a épousé Beth, leur amie d’enfance à tous, il a repris la ferme familiale et ils vivent heureux avec leurs deux enfants.
Ronny, après un périple de champion de rodéo, et suite à un accident du à son addiction à l’alcool, accident qui l’a diminué mentalement, est revenu vivre à Little Wing.
Lee, lui, est parti faire une carrière de musicien. Mondialement célèbre il revient régulièrement se ressourcer auprès de ses amis.

A l’occasion du mariage de Kip, qui a décidé, lui aussi,  de rentrer au bercail après une carrière de courtier en bourse, ils se retrouvent tous.

Nickolas Butler signe là son premier roman, qui augure d’une grande carrière.

Voilà un magnifique roman choral, choral dans la narration même. Chaque chapitre a un narrateur différent, les quatre amis mais aussi Beth. Ceci permet d’avoir tous les points de vue et de mieux comprendre ce qu’il se passe entre eux.

Amis depuis l’enfance, c’est beau mais cela ne va pas sans heurts. Forcément il y a des jalousies, des tensions mais l’amitié et surtout l’amour de la terre est la plus forte.

Voilà un roman qui foisonne de sentiments, amour, haine, colère, désenchantement, avec des personnages attachants et sympathiques.

Un bel ode à l’Amérique profonde.

« Retour à Little Wing » a reçu le prix Page America.

Édition Autrement