« Le loup des Cordeliers » de Henri Lœvenbruck

En Mai 1789 des tensions apparaissent en France et surtout à Paris. Dans ce contexte particulier, Gabriel Joly, jeune journaliste plein d’ambition arrive en ville. Très vite il se lie d’amitié avec une bande d’avocats tels que Desmoulins et Danton. Engagé au « Journal de Paris » grâce à son oncle, Gabriel s’intéresse de près à des agressions qui ont eu lieu dans le quartier des Cordeliers. Un mystérieux justicier accompagné d’un loup règle son compte à des hommes qui ont attaqué des femmes.

Aidé d’un drôle de pirate nommé Récif, il va mener une enquête qui pourrait le mener dans les plus hautes sphères du pouvoir, à l’aube de la Révolution.

Pour ceux qui connaissent le monde du thriller, Henri Lœvenbruck n’est pas un nom inconnu. On loue déjà son talent de conteur, souvent noir, et son goût pour l’histoire. Il récidive ici avec cette enquête au temps de la Révolution. Hyper documenté et , ce récit nous embarque totalement. L’auteur mêle l’histoire, le thriller, l’aventure mais aussi l’humour. Le duo Gabriel/Récif est des plus savoureux.

Henri Lœvenbruck met en scène les grands noms de l’époque comme Danton ou Mirabeau pour notre plus grand bonheur. Personnellement il m’a fait découvrir le personnage de Anne-Josèphe Théroigne de Méricourt qui a vraiment existé, une des premières féministes de l’Histoire. Si vous n’avez pas ouvert un dictionnaire ou Wikipédia après avoir fini ce livre afin de vérifier les évènements c’est que vous n’êtes pas très curieux!

« Le loup des Cordeliers » est un premier tome, le deuxième étant déjà sorti, vous aurez forcément envie de connaître la suite de ce thriller à la Alexandre Dumas mais en résolument plus moderne.

Édition Pocket.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.