« White coffee » de Sophie Loubière

"White coffee" de Sophie Loubière. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

« White coffee » de Sophie Loubière. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Vous aviez aimé « Black Coffee« ?
Vous aimez les thrillers addictifs?
Voici ma potion:

Nous avions laissé Lola et Desmond alors que Lola rentrait en France, ne sachant toujours pas si son mari Pierre était encore vivant. Alors que la séparation dûe à la distance est difficile pour les deux amoureux, PIerre fait sa réapparition aux Etats-Unis. Après maintes interrogatoires il finit par rentrer en France. Lola voit d’un très mauvais oeil son retour.

Desmond, de son côté, se retrouve mélé à une drôle d’enquète à Chatauqua, dans l’état de New-York. Des phénomènes étranges se déroulent depuis quelques temps dans cette petite ville. La population pense à des revenants mais Desmond, plus terre à terre, compte bien découvrir le coupable.

Le lecteur retrouve avec plaisir les personnages imaginés par Sophie Loubière. Nous nous étions attachés à Lola, cette mère de famille partie avec ses deux enfants à l’autre bout du monde en quête de son mari et qui était tombée aux mains d’un serial killer (cf Black Coffee). Nous avions aimé aussi Desmond, journaliste et criminologue, son courage et sa détermination.

De chaque côté de l’Atlantique,chacun à leur manière, ils vont avoir à faire avec des faux-semblants et ils devront garder le cap pour ne pas se perdre,

Une tension tenue tout le long, une narration déroutante mais addictive, Sophie Loubière interpelle en mélangeant différents thèmes. « White coffee » peut facilement se lire indépendamment du premier, l’auteur est assez habile pour que le lecteur ne sente aucun manque dans l’histoire.

Pour les amateurs de thriller mais aussi pour tout ceux qui aiment les histoires bien ficelées et surtout qui aiment se laisser entraîner sans réserve dans une aventure.

Editions Pocket.

 

« Mes richesses » de Kaouhter Adimi

Nos richesses de Kaouther Adimi. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Nos richesses de Kaouther Adimi. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Vous aimez les livres?
Vous vous intéressez à l’histoire de l’édition?
Voici ma potion:

En 1935 Edmond Charlot, qui a alors vingt ans, décide de créer une librairie à Alger. Une librairie qui sera aussi un lieu de promotion des auteurs méditerranéens. Edmond Charlot veut faire en sorte de mettre en avant et d’éditer des écrivains tels que Camus ou Roblès.

En 2017, Ryad étudiant à Paris, est envoyé à Alger par son oncle afin de nettoyer et vider un local contenant des centaines de livres. Chaque jour Ryad est surveillé par Abdallah alors qu’il enlève tout ce que contient « Les vraies richesses », l’ancienne librairie de Charlot.

Kaouther Adimi redonne ses lettres de noblesse à Edmond Charlot, éditeur et découvreur de talents des années 30/40. Elle nous offre le portrait magnifique d’un homme passionné. Passionné par les livres mais surtout par les écrivains.

On y croise avec plaisir Albert Camus, Jean Giono ou encore Emmanuel Roblès.

Les passages actuels donnent encore plus d’intensité à ceux du passé. Ryad arrive dans ce local chargé d’histoire sans rien connaître mais au fil du temps il commence à s’y intéresser. Le lieu agît sur lui et il ne sera plus le même en repartant, comme quoi n’importe qui peut être touché par la littérature.

Kaouther Adimi nous raconte un pan de l’histoire de l’édition et de la littérature en général avec un profond respect et une réelle bienveillance. Elle rend un superbe hommage à cet éditeur peu connu du grand public.

A ne pas manquer pour les amoureux des livres

Edition du Seuil

« Entre deux mondes » de Olivier Norek

"Entre deux mondes" de Olivier Norek. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

« Entre deux mondes » de Olivier Norek. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Vous aimez les histoires qui vous émeuvent?
Vous avez envie d’un polar ancré dans la réalité?
Voici ma potion:

Adam fait partie de la police syrienne mais il est en infiltration. A tout moment il peut être découvert. Afin de protéger sa famille il les fait partir de Damas. Sa femme et sa fille traverseront la Méditerranée au départ de la Lybie grâce à un passeur que Adam a trouvé. Ils se rejoindront à Calais. Mais quand Adam arrive lui aussi enfin à Calais, aucun signe de sa femme et de sa fille. Il se met à attendre et prend sous son aile un petit soudanais qui le suit comme son ombre.

Parallélement Bastien Miller,jeune lieutenant optimiste et plein d’avenir prend son nouveau poste à la police de Calais. Il va découvrir les lois toutes particulières qui règnent dans la jungle et le boulot terrible de la police sur place. Les désillusions vont être grandes.

Adam et Bastien vont se rencontrer et créer un lien particulier malgré les conditions autour d’eux.

Olivier Norek délaisse son personnage fétiche de Victor Coste pour nous conter cette histoire bouleversante de migrants. Sous couvert de roman polcier il nous livre un récit poignant et violent sur ce qu’il se passait réellement dans cette fameuse jungle où tout était permis, véritable no man’s land. Les migrants étant prêts à mourir,afin de passer en Angleterre.

L’auteur arrive à nous toucher avec ses personnages auxquels on s’attache très vite finalement. Le lecteur a envie qu’ils s’en sortent, qu’il y ait enfin une justice dans ce monde terrible. Olivier Norek nous apprend beaucoup de choses sur les conditions de vie dans la jungle, des conditions inimaginables pour tout un chacun. On comprend aussi le travail ingrat de la police de Calais qui doit gèrer des situations extrèmement compliquées. Comme si la liberté devait forcément passer par la violence.

Dérangeant et passionnant.

Editions Michel Lafon

 

« Le premier miracle » de Gilles Legardinier

"Le premier miracle" de Gilles Legardinier. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

« Le premier miracle » de Gilles Legardinier. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Vous aimez les thrillers façon Dan Brown?
Vous avez envie d’un roman d’aventures?
Voici ma potion:

Benjamin Horwood est universitaire, spécialiste de l’histoire. Très doué dans son domaine, il n’en est pas moins très désinvolte et adepte des bons mots. Alors qu’il est en vacances en France, il se fait emmené de force par Karen Holt, une espionne anglaise qui fait partie d’un service assez spécial. On lui demande de coopérer dans une enquête particulière. De nombreux artefacts ont été subtilisé de part le monde par une organisation douteuse. Le mentor de Benjamin, qui aidait Karen dans son enquête, est décédé, et il avait mentionné le nom de Benjamin pour le remplacer.

Il se voit donc entrainer malgré lui dans une histoire qui va faire voyager nos héros à travers le monde, à la recherche d’objets sacrés prouvant l’existence d’un premier miracle.

Gilles Legardinier quitte donc pour un temps la comédie légère pour un thriller passionnant et foisonnant, qui ne manque tout de même pas d’humour. Son personnage d’historien est un brin caricatural mais il est néanmoins attachant. Le duo improbable de l’intellectuel et de la femme d’action ne manque pas de piquant.

Il y a donc de l’aventure, du suspense, de l’humour, beaucoup et bien sûr de l’amour.

On sent que Legardinier s’est fait plaisir avec ce roman et qu’il a dû faire beaucoup de recherche.

Un très bon moment à passer.

Édition J’ai lu

« No home » de Yaa Gyasi

"No home" de Yaa Gyasi. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

« No home » de Yaa Gyasi. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Vous aviez aimé « Racines » de Alex Haley?
Vous espérez vous coucher moins bête ce soir?
Voici ma potion:

Au XVIIIème siècle au Ghana (anciennement la Côte de l’Or), deux filles naissent de la même mère mais dans deux villages différents, des villages rivaux, les Ashanti et les Fanti.

Alors qu’Effia, surnommée « la Beauté » est repérée par le nouveau gouverneur britannique en place et devient pour quelques sous sa « femme africaine », Esi est enlevée et emmenée au fort (dirigé par ce fameux gouverneur) où sont entassés les futurs esclaves en attente de partir pour le nouveau continent.

Chapitre après chapitre le lecteur va suivre la destinée des deux soeurs et de leurs descendants.

Ceux qui auront atterris en Amérique vont connaitre les affres de l’esclavagisme, dans les champs de coton et autres mines de charbon. Ils vont surtout connaitre la ségrégation, le racisme et la violence faite aux Noirs, à toutes les époques.

Les descendants de Effia, restés sur le continent africain auront aussi à faire face à de terribles bouleversements. Ils devront continuer pendant longtemps la pratique du commerce triangulaire initié avec les Anglais, continuer à profiter des guerres entre village pour enlever leurs rivaux et les revendre. Malgré l’éducation et l’aisance qu’ils pourront acquérir, ce lourd passé sera dur à porter et la fuite vers les Etats-Unis sera le seul moyen de se libérer.

Sur trois siècles Yaa Gyasi nous raconte l’histoire de cette famille noire, tiraillée par les guerres, par l’esclavagisme, et surtout par la cruauté de l’homme blanc. Elle parsème son récit de détails sur les coutumes africaines, sur la vie des esclaves dans les mines de charbon, sur l’arrivée de la drogue à Harlem dans les années 60. Chaque époque est très bien documentée et on y apprend beaucoup de choses.

Magnifiquement écrit, le lecteur suit avec plaisir et intérêt ces destinées. A travers une pléiade de personnages on voit et comprend l’évolution de la société. Chaque chapitre alterne d’un continent à un autre sans jamais que l’on soit perdu.

C’est un roman sur la condition des Noirs à travers les siècles mais aussi sur la condition de la femme noire, qui doit se montrer forte et vaillante pour porter la famille.

C’est tout simplement un livre sur la liberté.

Edition Calmann-Levy.