« A toi pour l’éternité » de Daniel Glattauer

A toi pour l'éternité de Daniel Glattauer

A toi pour l’éternité de Daniel Glattauer

Vous avez aimé « Quand souffle le vent du nord »  du même auteur?
Vous aimez les intrigues psychologiques, le suspens à la Hitchcock ?
Voici ma potion :

A toi pour l’éternité, c’est l’anti-conte de fées.

Judith, 36 ans, jolie, indépendante mais célibataire. Un jour, au supermarché, Hannes,la quarantaine, lui marche sur les pieds. Incident banal si ce n’est qu’elle va de nouveau le rencontrer à la caisse, puis il va venir dans le magasin de lampes dont elle s’occupe et elle finira par le croiser tous les jours. Il va peu à peu s’immiscer dans sa vie, arriver à la séduire et lui faire rapidement de grandes déclarations enflammées. Comment ne pas résister, quand on est peu sûr de soi, à tant de marques d’intérêt ? Comment repousser quelqu’un qui est prêt à tout pour vous ?

Mais Judith va peu à peu se sentir étouffer par cet amour. Hannes est prévenant, disponible, courtois et tous les amis de Judith ainsi que sa famille l’adore. Il a conquis tout le monde sauf elle, finalement. Elle décide de le quitter mais ça ne sera pas si simple. Son entourage ne comprend pas pourquoi elle quitte l’homme idéal, et lui ne veut rien entendre. Elle se retrouve bientôt dans un engrenage qui va mettre en péril sa santé mentale.

Daniel Glattauer, auteur allemand, nous montre jusqu’où on peut aller par amour, comment l’amour peut rendre dingue parfois.

Le roman commence comme une histoire d’amour et se termine en thriller psychologique. Le lecteur a même droit à une fin plutôt inattendue. L’auteur met à mal l’idée de l’amour éternel et de la passion. Après avoir lu son livre, on a plutôt envie de se méfier ! Être aimé à la folie n’est pas suffisant pour que ce soit réciproque.

Laissez-vous emporter par cette histoire, Daniel Glattauer a une façon d’écrire, très fine, très caustique qui ne manque pas non plus d’humour.

Edition Grasset

Une réflexion au sujet de « « A toi pour l’éternité » de Daniel Glattauer »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.