« La part des flammes » de Gaëlle Nohant

"La part des flammes" de Gaëlle Nohant. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

« La part des flammes » de Gaëlle Nohant. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Envie de romanesque?
Vous aimez les destins de femme?
Voici ma potion:

En 1897, le tout Paris se rassemble à la grande vente de charité qui a lieu rue de Goujon. Au stand n°4 on trouve un trio de femmes dont le destin sera fixé lors de l’incendie qui va tout ravager.

La duchesse d’Alençon, femme charismatique s’il en est, est totalement dévouée aux miséreux et aux malades tuberculeux. Elle passe son temps à aider ceux qui en ont besoin.

Elle prend sous son aile la comtesse Violaine de Raezal. Celle-ci veuve depuis peu, a, malgré elle, une réputation sulfureuse. N’avait-elle pas épousé le comte de Raezal plus âgé qu’elle et déjà père de deux enfants de son âge? Violaine depuis la mort de son mari a du mal à se faire accepter par la bonne société parisienne.

La duchesse prend aussi à son stand la jeune Constance d’Estingel. Une jeune fille de bonne famille qui vient de rompre ses fiançailles, au grand désespoir de sa mère, tiraillée entre son amour et sa foi.

Le terrible incendie du Bazar de la Charité va transformer la vie de ses femmes.

Gaëlle Nohant nous offre trois portraits de femmes terriblement actuelles. Des femmes pris par le carcan de leur époque mais qui aspirent à des changements et surtout à la liberté de choix.

L’auteur dépeint à merveille la société de la fin du 19ème siècle. Véritable fresque des mœurs et idées de l’époque.

C’est un roman historique, à la facture classique mais tellement moderne.

Il ne se lit pas, il se dévore.

Édition Livre de Poche

« La blancheur qu’on croyait éternelle » de Virginie Carton

"La blancheur qu'on croyait éternelle" de Virginie Carton. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

« La blancheur qu’on croyait éternelle » de Virginie Carton. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Vous êtes un peu fleur bleue?
Envie de lire une belle histoire?
Voici ma potion:

Lucien et Mathilde habitent le même immeuble mais ils ne se sont jamais croisés, ou du moins jamais « vus ». Tous deux la trentaine bien tassée, ils végètent dans leur célibat en ne sachant pas bien comment s’en sortir.

Lucien est pédiatre, fan inconditionnel de Trintignant et surtout du film « Un homme et une femme », il a loué une mustang pour aller à Deauville en pèlerinage. Un peu vieux jeu, déconnecté de son époque il a du mal à rencontrer quelqu’un.

Mathilde, malgré ses hautes études à HEC, travaille dans une chocolaterie et ça lui convient bien. Elle, elle est fan de Romy Schneider, se fait la même couleur de cheveux et se sent terriblement touchée par la vie tragique de l’actrice.

Ce sont deux solitudes, deux cœurs esseulés que le destin va se charger de réunir.

Dès le début le lecteur sait que ces deux là vont se rencontrer mais le talent d’écriture de Virginie Carton fait que nous ne sommes pas pressés que ça arrive.

Son style est simple, sans fioriture, il va droit au but. Il est empreint de délicatesse, on sent que l’auteure a beaucoup de tendresse pour ses personnages. Ils sont tous les deux dans leur bulle de nostalgie, n’arrivent pas à assumer ce qu’ils sont au fond, ont du mal à communiquer avec les autres.

Virginie Carton met en avant deux héros ordinaires, pudiques et sensibles.

« La blancheur qu’on croyait éternelle » est un roman mélancoliquement drôle ou drôlement mélancolique.

Pour tous les amoureux des belles histoires.

Édition Livre de poche

« Retour à Little Wing » de Nickolas Butler

"Retour a Little Wing" de NickolasButler. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

« Retour a Little Wing » de NickolasButler. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Envie d’un roman qui parle de l’attachement à sa terre natale?
Vous aimez Richard Ford ou James Salter?
Voici ma potion:

Quatre amis d’enfance: Hank, Ronny, Lee et Kip. Ils sont nés et ont été élevés à Little Wing, Wisconsin. Chacun mène sa vie mais ils sont tous liés de manière indéfectible à leur ville.

Hank est le seul à être vraiment resté.Il a épousé Beth, leur amie d’enfance à tous, il a repris la ferme familiale et ils vivent heureux avec leurs deux enfants.
Ronny, après un périple de champion de rodéo, et suite à un accident du à son addiction à l’alcool, accident qui l’a diminué mentalement, est revenu vivre à Little Wing.
Lee, lui, est parti faire une carrière de musicien. Mondialement célèbre il revient régulièrement se ressourcer auprès de ses amis.

A l’occasion du mariage de Kip, qui a décidé, lui aussi,  de rentrer au bercail après une carrière de courtier en bourse, ils se retrouvent tous.

Nickolas Butler signe là son premier roman, qui augure d’une grande carrière.

Voilà un magnifique roman choral, choral dans la narration même. Chaque chapitre a un narrateur différent, les quatre amis mais aussi Beth. Ceci permet d’avoir tous les points de vue et de mieux comprendre ce qu’il se passe entre eux.

Amis depuis l’enfance, c’est beau mais cela ne va pas sans heurts. Forcément il y a des jalousies, des tensions mais l’amitié et surtout l’amour de la terre est la plus forte.

Voilà un roman qui foisonne de sentiments, amour, haine, colère, désenchantement, avec des personnages attachants et sympathiques.

Un bel ode à l’Amérique profonde.

« Retour à Little Wing » a reçu le prix Page America.

Édition Autrement

« Les Suprêmes » de Edward Kelsey Moore

Les Suprêmes de Edward Kelsey Moore. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Les Suprêmes de Edward Kelsey Moore. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Envie d’un beau roman sur l’amitié?
Vous avez aimé « La couleur des sentiments » de Katherine Stockett?
Voici ma potion:

Odette, Clarice et Barbara-Jean sont inséparables depuis 50 ans. Les Suprêmes les surnomme-t-on en comparaison avec le groupe du même nom. Trois afro-américaines qui se sont rencontrées à la fin des années 60 et qui ont connu tous les changements de la société américaine.

Trois amies, trois caractères de femmes qui se complètent.

Odette est marié à James,plutôt corpulente, elle est la joie de vivre incarnée. Tête brûlée depuis qu’elle est née dans un sycomore, elle a hérité du don de sa mère et voit des fantômes. Elle passe d’ailleurs beaucoup de temps à discuter avec sa mère décédée il y a quelques années.

Clarice, elle, est mariée à Richmond. Ancienne virtuose du piano, elle a tout abandonné pour son mari, depuis elle donne des cours. Pour la remercier de l’avoir choisi lui, il passe son temps à la tromper.

Barbara-Jean a épousé Lester, beaucoup plus vieux qu’elle mais très riche. Amoureuse d’un blanc, elle n’a pas voulu bouleverser les conventions de l’époque.

Les Suprêmes est un ode à l’amitié. Comment trois femmes si différentes se sont soutenues à travers les ans et les situations difficiles, elles partagent les bons moments comme les mauvais et savent quand il faut se taire ou parler.

C’est aussi un petit bijou d’humour. Edward Kelsey Moore décrit avec délectation une scène de mariage qui tourne au drame.

Les Suprêmes c’est le destin de trois afro-américaines avec ses aléas mais ce n’est pas un livre sur la condition des noirs aux États-Unis, c’est bien plus que ça. Un livre qui parle de la vie et de la mort.

Vous ne pourrez pas quitter les Suprêmes, si attachantes, sans un petit pincement au cœur.

Édition Actes Sud.

« Mon traître » de Sorj Chalandon

"mon traître" de Sorj Chalandon. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA

« mon traître » de Sorj Chalandon. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

          ::Potion essentielle::

Vous aimez les livres engagés ou ceux sur l’amitié?
Vous aimez Yasmina Khadra ou Russel Banks?
Voici ma potion:

En 1974 un luthier de Paris, Antoine, se prend de passion pour l’Irlande et Belfast en particulier. Pour fêter ses 30 ans il va rejoindre un ami à Dublin et de fil en aiguille continue son voyage jusqu’à Belfast.

Là il rencontre l’Irlande du Nord et surtout des militants de l’IRA dont il va essayer de comprendre le combat. Lors d’un autre séjour à Belfast il fait la connaissance de Tyrone Meehan. Celui-ci, un des leader de l’IRA, va en quelque sorte devenir son mentor et son ami. Antoine va s’investir, à sa manière, dans la lutte.

Mais voilà, Tyrone est un traître, celui-ci a été « retourné » par les services secrets anglais.

« Mon traître » est un livre sur l’engagement, sur l’amitié et sur la confiance. Comment peut-on trahir les siens, trahir sa cause pendant 20 ans tout en regardant les autres dans les yeux? Qu’est ce qui était vrai dans toutes ses paroles?

« Mon traître » c’est l’histoire de Sorj Chalandon. Les noms ont été changés, les dates aussi mais c’est son histoire. Le récit prend d’autant plus de profondeur et de puissance quand on sait que ces évènements se sont réellement passés.

Sorj Chalandon nous livre un roman très poignant et très bien construit, avec une alternance entre le récit d’Antoine et les compte-rendus de l’interrogatoire de Tyrone.

Un très beau livre sur l’humain et ses diverses facettes.

A lire absolument!

Edition Livre de Poche