« Mör » de Johana Gustawsson

"Mör"de Johana Gustawsson. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

« Mör »de Johana Gustawsson. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Vous aimez les polars scandinaves?
Vous aimez particulièrement Camilla Lackberg?
Voici ma potion:

A Falkenberg, en Suède, un corps de femme atrocement mutilé est découvert sur les rives d’un lac.

Le lendemain à Londres, une célèbre actrice est enlevée devant chez elle, sa paire de chaussures abandonnée dans un sac congélation. La profileuse Emily Roy est appelée pour démêler tout ça.

Il s’avère que ces deux affaires portent la marque d’un tueur en série, Richard Hemfield, interné en hôpital psychiatrique depuis dix ans. Il enlevait des femmes, qu’il gardait séquestrées quelques jours, puis il les étranglait et les dépeçait. A chaque enlèvement il laissait les chaussures des victimes. S’agit-il d’un copycat? « le tueur de Tower Hamlets » avait-il un complice? Est-il innocent?

Emily Roy, aidée de Alexis Castells, l’écrivain qui avait mené l’enquête à l’époque, ainsi que de la brigade de Falkenberg, va essayer de mener à bien cette histoire qui remue le passé.

Deuxième roman de Johana Gustawsson, après le très remarqué « Block 46 », « Mör » est particulièrement efficace. L’auteur alterne les chapitres « d’aujourd’hui », avec des flashbacks qui racontent l’histoire du tueur. Le lecteur apprend au fur et à mesure ce qui a entrainé cette folie furieuse, l’assassin ne se contentant pas de les tuer et les dépecer, il les mange aussi.

Tous les personnages sont intéressants, approfondis, cela favorise l’intensité de l’histoire. L’auteur crée une véritable atmosphère oppressante, malgré les changements de décor, l’histoire oscillant entre Suède et Angleterre.

Johana Gustawsson sait vraiment y faire pour nous amener à tourner les pages jusqu’au dénouement final, forcément inattendu.

Vivement le troisième!

Édition Bragelonne

« Désaxé » de Lars Kepler

"Désaxé" de Lars Kepler. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

« Désaxé » de Lars Kepler. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Envie d’un polar qui fait froid dans le dos?
Vous aimez les romans scandinaves?
Voici ma potion:

Une vidéo anonyme est envoyée à la police de Stockholm. On peut y voir une femme qui enfile ses collants. Quelqu’un la filme de l’extérieur à son insu. Le lendemain cette femme est retrouvée sauvagement assassinée. Quand une deuxième vidéo arrive avec le même procédé, l’inspectrice Margot Silverman, enceinte de huit mois, ne sait pas comment résoudre l’affaire.

Elle sera aidée par le psychologue Erik Maria Bark, adepte de la thérapie par l’hypnose, et par le fameux Joona Linna, revenu d’entre les morts.

Le duo d’auteurs qui forme Lars Kepler nous embarque une fois encore dans leur histoire. Le lecteur est happé par cette enquête complexe et déroutante. On retrouve les personnages phares de Kepler, l’hypnotiseur et l’inspecteur Linna (même si vous n’avez pas lu les précédents opus, vous pouvez lire celui-ci sans manquer d’éléments).

« Désaxé » parle des stalker, ces voyeurs qui font des fixations sur une personne. Ils les espionnent, volent des objets appartenant à ces personnes et souvent vont jusqu’au meurtre.

Lars Kepler régale le lecteur avec des personnages puissants, un récit captivant, une enquête effrénée et un rythme de dingue.

Bref vous ne lâcherez pas ce roman avant de l’avoir fini.

Édition Actes Sud

« Les Assassins » de RJ Ellory

"Les assassins" de RJ Ellory. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

« Les assassins » de RJ Ellory. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Envie d’avoir des frissons?
Vous aimez les histoires de serial killers?
Voici ma potion:

Plusieurs meurtres sont commis à New-York à très peu d’intervalle et avec des modes opératoires différents. Personne ne fait le rapprochement ou presque.

John Costello a échappé de peu à la mort. Adolescent alors qu’il sortait avec sa petite amie, ils sont attaqués par le tueur au Marteau de Dieu. John ne meurt pas mais en garde des séquelles psychologiques profondes. Très au fait de tout ce qui touche aux tueurs en série il est le premier à réaliser qu’un homme s’amuse à reproduire les meurtres des plus grands tueurs des Etats-Unis.

Ray Irving, le responsable de l’enquête aura bien besoin de lui pour essayer de résoudre ce casse-tête.

RJ Ellory démontre une fois encore ses talents de raconteur d’histoire. Il nous plonge dans le mal absolu avec ces tueurs qui sévissent dans son pays. Et il le fait de manière totalement nouvelle.

Comment arriver à comprendre le comportement de ces fous furieux est une des questions du roman mais il s’agit surtout d’une intrigue tendue, sur le fil, qui tient le lecteur en haleine jusqu’au dénouement final.

Où l’imaginaire rejoint le réel. Ce qui fait froid dans le dos.

Édition Sonatine

« Mauvaise étoile » de R.J. Ellory

Chroniques de livres et conseils de lecture.Mauvaise étoile de R.J. Ellory

Chroniques de livres et conseils de lecture.Mauvaise étoile de R.J. Ellory

Vous avez envie d’un bon road-movie, d’une course poursuite angoissante?
Vous aimez Robert Crais et James Ellroy ?
Voici ma potion :

 L’histoire se passe au Texas en 1960. Elliot aka Digger et Clarence aka Clay, demi-frères, sont en maison de correction.

Leur début dans la vie n’a pas été facile. Deux pères différents, le deuxième, celui de Clay a assassiné leur mère avant de se faire descendre suite à un braquage foireux. Les deux enfants enchaînent alors les maisons de correction et celles de redressement où ils subissent sévices et réprimandes, de quoi forger un bon caractère.

Ils sont persuadés d’être nés sous une mauvaise étoile.

Mais voilà qu’un jour, un dangereux psychopathe, Earl Sheridan croise leur chemin. Arrêté peu de temps auparavant, condamné à la peine de mort, il est emmené dans leur maison de correction afin d’y passer la nuit. Celui-ci réussit à s’échapper en prenant les deux adolescents comme otage.

La rencontre avec Earl va servir de déclencheur chez Digger. Il va se reconnaître en lui, cela va révéler ses tendances meurtrières et psychopathes.

Suite à un braquage qui tourne mal, Earl est abattu par la police. Avant de mourir, il dénonce Clay comme l’instigateur de ses derniers meurtres et l’assassin de Digger. La police et le FBI se mettent alors à sa poursuite.

Les deux frères vont suivre, séparément, la même route. Digger semant les cadavres derrière lui, et Clay, accompagné de Bailey (fille d’une des victimes de Digger) tentant de rejoindre Eldorado, une ville chargée de promesse.

Roman de chasse, que ce soit la chasse des policiers s’acharnant à retrouver Clay, plutôt mort que vif, et la chasse de Digger cherchant sa prochaine proie, et faisant montre d’actes de plus en plus cruels et violents.

L’intrigue est endiablée et va crescendo.

Ellory ne mâche pas son plaisir à nous faire partager la violence de ses personnages. On se demande jusqu’où cela va aller. Le lecteur est confronté à des actes barbares d’une rare violence.
Il nous happe littéralement dans son univers. On est effrayé par Digger et on espère que Clay et Bailey vont s’en sortir.
C’est un roman foisonnant de personnages secondaires, parfaitement étayés comme Ellory sait le faire, mais qui comptent énormément dans le récit.

Un véritable page-turner*.

Edition Sonatine

*page-turner : folle envie de connaître la suite !