22 Mars 2021

Aujourd’hui j’étais dans le journal.

Un correspondant local de la DL m’avait contacté pour faire un petit article sur mon projet. Après deux minutes à me dire que je n’y arriverai pas ou que ça n’intéresserait personne, je me suis dit que c’était une belle opportunité de parler du projet et de la cagnotte surtout. Avant j’aurais passé des heures à me triturer le cerveau en pensant à toutes les choses que je devrais dire, à toutes les choses que les gens allaient dire sur moi. Et là, non, j’ai à peine hésité.

C’est là que je vois combien j’ai évolué et surtout le cap que j’ai passé. Je ne dis pas que tout d’un coup je vais pouvoir me présenter devant une assemblée sans trembler, je dis que lorsqu’il faudra prendre sur moi pour défendre mon bout de gras, je ne vais pas hésiter à y aller.

J’ai un rendez-vous important cette semaine. Je compte bien donner le meilleur de moi-même. Si je ne donne pas tout pour mon projet, personne ne le fera à ma place. C’est aussi la différence cette fois-ci. Je suis la seule porteuse du projet et c’est moi qui vais le défendre.

Quand on a un mari tel que le mien, il est si facile de se reposer sur lui en ce qui concerne la « communication » et tout le reste. C’est un meneur, il sait ce qu’il veut et comment arriver à ses fins. J’ai eu tendance à me laisser porter, à le laisser me porter, même si parfois j’ai dû être un peu lourde. Là je le laisse reprendre un peu d’air et se porter lui-même. Je me suis assez reposée sur lui pour pouvoir maintenant prendre mon envol.

Tous les jours je suis surprise et ravie par l’accueil fait à ma future librairie et l’attente qui en résulte.

Rien que pour vous faire plaisir, il faut que ça marche!

Et sinon Ma Libraire Bien-Aimée – Ulule !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.