« Mör » de Johana Gustawsson

"Mör"de Johana Gustawsson. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

« Mör »de Johana Gustawsson. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Vous aimez les polars scandinaves?
Vous aimez particulièrement Camilla Lackberg?
Voici ma potion:

A Falkenberg, en Suède, un corps de femme atrocement mutilé est découvert sur les rives d’un lac.

Le lendemain à Londres, une célèbre actrice est enlevée devant chez elle, sa paire de chaussures abandonnée dans un sac congélation. La profileuse Emily Roy est appelée pour démêler tout ça.

Il s’avère que ces deux affaires portent la marque d’un tueur en série, Richard Hemfield, interné en hôpital psychiatrique depuis dix ans. Il enlevait des femmes, qu’il gardait séquestrées quelques jours, puis il les étranglait et les dépeçait. A chaque enlèvement il laissait les chaussures des victimes. S’agit-il d’un copycat? « le tueur de Tower Hamlets » avait-il un complice? Est-il innocent?

Emily Roy, aidée de Alexis Castells, l’écrivain qui avait mené l’enquête à l’époque, ainsi que de la brigade de Falkenberg, va essayer de mener à bien cette histoire qui remue le passé.

Deuxième roman de Johana Gustawsson, après le très remarqué « Block 46 », « Mör » est particulièrement efficace. L’auteur alterne les chapitres « d’aujourd’hui », avec des flashbacks qui racontent l’histoire du tueur. Le lecteur apprend au fur et à mesure ce qui a entrainé cette folie furieuse, l’assassin ne se contentant pas de les tuer et les dépecer, il les mange aussi.

Tous les personnages sont intéressants, approfondis, cela favorise l’intensité de l’histoire. L’auteur crée une véritable atmosphère oppressante, malgré les changements de décor, l’histoire oscillant entre Suède et Angleterre.

Johana Gustawsson sait vraiment y faire pour nous amener à tourner les pages jusqu’au dénouement final, forcément inattendu.

Vivement le troisième!

Édition Bragelonne

« Le cri »de Nicolas Beuglet

"le cri" de Nicolas Beuglet

« le cri » de Nicolas Beuglet. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Envie d’un thriller efficace?
Vous aimez les histoires de conspiration?
Voici ma potion

A l’hôpital psychiatrique de Gaustad, en Norvège, un patient est retrouvé, mort étranglé. D’après les dires des premiers témoins il se serait lui-même donné la mort. L’inspectrice Sarah Geringen est dépêchée sur place. La diversion lui va bien, son mari vient de la quitter et elle ne sait pas où aller.

Dès les premiers instants elle sent qu’il se passe de drôles de choses dans cet hôpital. Le corps a été déplacé, le directeur semble vouloir classer l’affaire au plus vite, les témoins se contredisent et le patient a le chiffre 488 tatoué sur le front.

Sarah se retrouve alors embarquer dans une enquête qui va la mener à travers le globe, de Oslo à Paris, en passant par l’ile de l’Ascension et le Nevada. Elle va se donner corps et âme pour venir à bout de ce mystère et va rencontrer sur sa route un charmant journaliste français dont le frère décédé est mêlé à l’affaire.

Nicolas Beuglet nous alpague de suite. Il pose le paysage et l’ambiance avec une efficacité folle. Le personnage de l’inspectrice avec ses failles et ses doutes nous est immédiatement attachant. Il sait y faire pour décrire l’atmosphère glauque et oppressante de l’hôpital psychiatrique.

L’intrigue est complexe, mais le lecteur n’est jamais perdu. Intrigue qui n’est pas seulement policière car l’auteur nous entraine dans une histoire ayant trait à des recherches scientifiques et à la religion. Si un quart de ce que l’auteur raconte est vrai, ça fait froid dans le dos!

Le rythme est intense, vous ne pourrez pas lâcher ce roman avant de l’avoir fini.

Du suspense, une histoire incroyable, des personnages intéressants et inquiétants, « Le cri » et LE thriller à lire pour les amateurs du genre.

XO Édition

« Les secrets de l’île » de Viveca Sten

"Les secrets de l'île" de Viveca Sten. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

« Les secrets de l’île » de Viveca Sten. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Vous aimez Camilla Lackberg?
Vous avez envie d’une histoire qui vous dépayse?
Voici ma potion:

Un étudiant en psychologie est retrouvé pendu dans sa chambre universitaire. Tout prouve que c’est un suicide, pourtant l’entourage du garçon ne peut pas croire à son geste. Sa mère supplie l’inspecteur Thomas Andreasson de ne pas boucler l’affaire.

Quand celui-ci commence à fouiller un peu, des morts se succèdent.Tous ont un point commun, ils font partie d’un ancien bataillon des Chasseurs Côtiers basés sur l’île de Korso. Marcus, l’étudiant, était justement en train de faire une thèse sur le sujet.

Pour les aficionados, on retrouve avec plaisir les héros de Viveca Sten, Thomas l’enquêteur et son amie d’enfance Nora Linde. Lui revient d’une longue convalescence suite à un accident survenu lors d’une précédente enquête et elle, essaie de d’habituer à sa nouvelle vie de femme divorcée.

L’histoire oscille entre présent et passé où l’on apprend par le biais d’un journal intime tout ce qu’il se passait lors des entrainements des Chasseurs Côtiers.

Comme à son habitude l’intrigue est bien menée et Viveca Sten arrive à tenir en haleine ses lecteurs avec cette histoire sombre. Mais ce n’est pas qu’une enquête et les passages sur la vie des personnages sont tout aussi passionnants.

Assurément Camilla Lackberg a du souci à se faire si elle veut rester la reine du polar scandinave.

Édition Albin Michel

« Dernier meurtre avant la fin du monde » de Ben H.Winters

"Dernier meurtre avant la fin du monde" de Ben H.Winters. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

« Dernier meurtre avant la fin du monde » de Ben H.Winters. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Vous aimez les histoires d’apocalypse?
Envie de découvrir un nouvel auteur?
Voici ma potion:

Un astéroïde de six kilomètres de diamètre va percuter la Terre dans six mois.

Il y a ceux qui quittent tout pour réaliser leurs rêves avant qu’il ne soit trop tard, ceux qui décident de tout expérimenter et ceux, comme l’inspecteur Hank Palace, qui continuent malgré tout comme s’il n’allait rien se passer.

Concord, New Hampshire. Depuis l’annonce de l’apocalypse il y a une recrudescence de suicides, tout particulièrement par pendaison.

Ce matin-là, Hank est appelé car le corps de Peter Zell vient d’être retrouvé pendu dans les toilettes d’un MacDo.
Un suicide de plus, si ce n’est plusieurs indices qui troublent Hank. Intimement persuadé qu’il s’agit d’un homicide (alors qu’il n’y en a plus) celui-ci va se mettre en tête de retrouver le meurtrier.

L’enquête ne va pas être facile à mener car il n’y a quasiment plus de communications, les téléphones marchent par intermittence, internet n’existe plus, il n’y a plus d’essence, bref il faudra la ténacité de Hank pour continuer.

Que feriez-vous si la fin du monde était annoncée? C’est un peu la question que soulève ce roman et qui fait réfléchir le lecteur. Que reste-il de nos lois et règlements lorsque le monde se termine. Pourquoi perdre son temps à chercher un coupable alors que tout le monde va mourir?

Roman de science-fiction, polar, anticipation, il y a un peu de tout ça et c’est ce qui fait l’efficacité de cette histoire. Les personnages sont hauts en couleur et ne manquent pas d’humour. Un suspense jusqu’au dénouement final.

Un bon moment à passer.

Édition 10/18

« Code 93 » de Olivier Norek

"Code 93" de Olivier Norek. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

« Code 93 » de Olivier Norek. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Vous aimez les intrigues policières sur le fil du rasoir?
Vous aimez les polars à la française?
Voici ma potion:

Victor Coste, capitaine de police dans le 93, s’attaque à une nouvelle enquête et pas des moindres.

Un homme déclaré mort se réveille sur la table d’autopsie. Un corps calciné est retrouvé dans une maison abandonnée, un portable qui sonne à l’intérieur. Très vite Coste relie les deux affaires mais il sera difficile de démêler tout ça, d’autant qu’il reçoit des lettres anonymes mettant en cause son ancien collègue et semant le doute sur la loyauté de celui-ci.

Olivier Norek est un vrai flic et ça se sent dans son histoire. Tout paraît très réel, très bien documenté.

Dans ce premier roman, il réussit de suite à créer un univers bien à lui, ainsi qu’une équipe d’enquêteurs qui tient la route. Coste, le capitaine charismatique qui en a vu de toutes les couleurs et qui a déjà roulé sa bosse, Ronan, le « second », séducteur invétéré sur qui on peut compter, le jeune Sam, expert dans tout ce qui est nouvelles technologies et De Ritter, la nouvelle, experte en armes à feu.

Cette brigade va devoir mener une enquête qui les mènera des cercles huppés aux quartiers mal famés du département. Le pouvoir permet bien des choses mais certains flics ont encore des envies de justice et ne se laisseront pas corrompre.

Olivier Norek, à travers cette histoire, passe des messages et ne rassure pas le lecteur sur ce qu’il peut se dérouler dans ce département. Pots de vins, magouilles, soirées privées de hauts dignitaires qui tournent mal, tout y passe.

L’auteur maîtrise donc bien son sujet, son histoire, ses personnages, ce qui permet au lecteur de passer un excellent moment et qui donne terriblement envie de lire les opus suivants avec toujours le fameux Coste en héros désabusé.

Édition Pocket