Lectures d’été

Vous ne savez pas quoi lire cet été sur la plage?
Vous n’avez pas le temps d’aller fouiner en librairie?
Voici mes recommandations de poche:

"L'art d'écouter les battements de coeur" de Jan-Philip Sendker"L'art d'écouter les battements de coeur" de Jan-Philip Sendker"L'art d'écouter les battements de coeur" de Jan-Philip Sendker-Pour s’évader: « L’art d’écouter les battements de coeur » de Jan-Philip Sendker.
Julia, jeune avocate new-yorkaise, décide de partir à la recherche de son père et de ses origines. Ce périple la conduit en Birmanie où elle va découvrir l’étrange pouvoir de son père et rencontrer un demi-frère.
Un très beau roman plein de spiritualité et de bons sentiments (dans le bon sens du terme).
Édition Livre de poche, 6.90€

"Des vies en mieux" de Anna Gavalda-Pour se faire du bien: « Des vies en mieux » de Anna Gavalda.
Trois histoires, trois destins qui vont vous redonner du baume au cœur. Billie, Mathilde et Yann, trois personnages qui vont prendre la vie à bras le corps et trouver un second souffle.
Édition J’ai lu, 7.80€

 

 

"Je ne retrouve personne" de Arnaud Cathrine-Pour les nostalgiques: « Je ne retrouve personne » de Arnaud Cathrine.
Aurélien Delamare, écrivain, revient dans sa ville natale pour régler les papiers de vente de la maison familiale. Les vieux souvenirs vont se rappeler à lui et son séjour va s’éterniser.
Portrait d’un trentenaire pas encore adulte mais en passe de le devenir. Édition Folio, 6.40€

 

"Marie-Blanche" de Jim Fergus-Pour l’émotion: « Marie-Blanche » de Jim Fergus.
Fergus nous propose une véritable fresque familiale en nous racontant la vie de sa mère, Marie-Blanche, qui se suicide assez jeune, son enfance ainsi que la vie de sa grand-mère Renée, au destin hors du commun.
Un roman bouleversant qui ne vous laissera pas insensible.
Édition Pocket, 9.10€

"Karoo" de Steve Tesich-Pour l’humour caustique: « Karoo » de Steve Tesich.
Saul Karoo est scénariste à Hollywood. Menteur, alcoolique, il est engagé pour remanier les scénarios et souvent il saccage l’œuvre de grands réalisateurs à la demande des studios. Mais il s’éprend d’une actrice et décide de changer.
Terriblement mordant sur l’industrie du cinéma hollywoodien, il y a beaucoup d’humour dans ce roman mais aussi de la tragédie.Fan de littérature américaine vous ne pouvez pas passer à côté de cet auteur. Édition Points, 8.60€.

"Esprit d'hiver" deLaura Kasischke-Pour l’ambiance: « Esprit d’hiver » de Laura Kasischke.
C’est le jour de Noël, alors que Eric part à l’aéroport chercher la famille qui arrive pour les fêtes, Holly reste à la maison avec sa fille pour préparer le repas. C’est la tempête dehors et voilà les deux femmes coincées chez elles. L’ambiance est tendue, l’adolescente se montrant très désagréable avec sa mère.
Huis clos hautement stressant, Laura Kasischke distille une angoisse qui va crescendo.Édition Livre de poche, 7.10€.

"Nature morte" de Louise PennyPour l’enquête: « Nature morte » de Louise Penny.
Dans le petit village québécois de Three Pines, il ne se passe pas grand chose, jusqu’au jour où le cadavre de Jane Neal est découvert. L’inspecteur-chef Armand Gamache va essayer de découvrir qui pouvait en vouloir à cette charmante enseignante retraitée.
Premier roman d’une auteur québécoise « Nature morte » rappelle les polars à la Agatha Christie. D’une facture très classique il recèle les noirs secrets de la nature humaine.Édition Babel Noir, 9.70€.

"Verhoeven" de Pierre Lemaitre-Pour l’auteur: « Verhoeven » de Pierre Lemaitre
.Le livre de poche a eu l’excellente idée de sortir en intégrale les quatre romans de Pierre Lemaitre dont le héros est Camille Verhoeven. « Travail soigné », « Alex », « Rosy et John » et « Sacrifices » sont donc rassemblés dans cet ouvrage.
Des thrillers angoissants, des enquêtes oppressantes, tout ça avec une écriture maîtrisée et ce personnage de commandant tout à fait original. Édition Livre de poche, 17€.

"Comment trouver la femme idéale" de Graeme Simsion-Pour rire:  » Comment trouver la femme idéale ou le théorème du homard » de Graeme Simsion.
Don Tillman est professeur de génétique dans une université australienne. C’est un génie mais inadapté à la société. Il se met en tête de trouver la femme de sa vie par le biais d’un questionnaire pour le moins étrange. Il va bien sûr tomber sur son exact contraire en la personne de Rosie Jalman.
Petit ovni d’humour, ce roman original et fantaisiste n’en traite pas moins de la différence. Édition Pocket, 7.30€

« Travail soigné » de Pierre Lemaitre

"Travail soigné" de Pierre Lemaitre. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

« Travail soigné » de Pierre Lemaitre. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

:: Potion essentielle ::

Vous avez envie de sueurs froides et d’une montée de stress?
Vous aimez les romans noirs à la James Ellroy?
Voici ma potion:

Avant d’être prix Goncourt, Pierre Lemaitre était avant tout un très bon auteur de polar. « Travail soigné » est son premier roman.

Le lecteur découvre, en même temps que le commandant Verhoeven, une scène de crime atroce, d’une sauvagerie rare. Deux jeunes femmes, des prostituées, ont été mises en morceaux. Débute alors une enquête très prenante et terriblement anxiogène pour le commandant, alors que la femme de celui-ci est quasiment au terme de sa grossesse. D’autres crimes vont être découverts et reliés au premier. Et le schéma d’un tueur en série particulièrement cruel se discerne petit à petit.

Rapidement une piste va se révéler à toute la brigade qui va les entrainer dans l’univers des romans policiers. Les scènes de crime auraient pour origine des scènes décrites dans des polars. Petit pied de nez de l’auteur. Lemaitre nous offre une belle mise en abyme et truffe son roman de références littéraires.

Le personnage du commandant Camille Verhoeven est extrêmement bien décrit. Un policier qui compense sa petite taille par une assurance sans faille et un aplomb qui force le respect de ses subalternes.

Pierre Lemaitre nous entraine dans une histoire oppressante et angoissante. Une histoire qui n’est pas sans rebondissement inattendu. Je peux vous assurer que vous aurez le plus grand mal à refermer ce roman sans avoir lu la fin.

Edition Livre de Poche

Foire du Livre de Brive : 8, 9 et 10 novembre 2013

fdl_2013La littérature française sera au rendez-vous de la 32ème foire du livre de Brive présidée par Alain Mabanckou.

J’y serais ! Toujours en quête de nouveaux ingrédients pour vous concocter les meilleures potions.

L’occasion peut-être de croiser le nouveau prix Goncourt Pierre Lemaitre, Eric-Emmanuel Schmitt, Véronique Ovaldé, Karine Tuil, Véronique Olmi, Valérie Tong Cuong et tant d’autres peut-être à venir dans mon grimoire !

On se retrouve là-bas ?

Ma potion avait un goût de Goncourt !

Chronique de livres et conseils de lecture "au revoir la-haut" de Pierre Lemaitre par MLBA

Chronique de livres et conseils de lecture « au revoir la-haut » de Pierre Lemaitre par MLBA

Vous suivez l’actualité, vous n’avez donc pas pu passer à côté de la remise du prix Goncourt décerné aujourd’hui.

Et c’est Pierre Lemaitre et son « Au revoir là-haut » qui l’emporte ! Mais oui souvenez-vous, je vous en donnais un avant-goût dans la potion que vous retrouverez ICI

Allez allez ! On replonge sa cuillère dans le chaudron et on se plonge dans « Au revoir là-haut » de Pierre Lemaitre.

Edition Albin Michel

« Au revoir là-haut » de Pierre Lemaître

Chronique de livres et conseils de lecture "au revoir la-haut" de Pierre Lemaitre par MLBA

Chronique de livres et conseils de lecture « au revoir la-haut » de Pierre Lemaitre par MLBA

Vous aimez l’idée de revanche et les histoires de crapule?
Vous aimez Marc Dugain ou Jean Echenoz?
Voici ma potion:

Deux rescapés de la guerre de 14 vont s’allier pour monter une grosse escroquerie basée sur le sentiment patriotique.

Albert Maillard et Edouard Péricourt sont littéralement des rescapés. Alors que tout les oppose, à commencer par le niveau social (Albert vient du milieu ouvrier, Edouard est fils d’un industriel plein aux as) la guerre va les lier à jamais. Edouard sauve la vie d’Albert lorsque celui-ci était en train de mourir étouffé sous un amas de terre. Mais en lui sauvant la vie, Edouard va se retrouver défigurer suite à l’explosion d’un obus. Il devient une véritable gueule cassée. Albert fait alors tout pour que son sauveur survive.

A la démobilisation une nouvelle vie commence. Edouard ne souhaite pas retourner chez lui, il est méconnaissable, n’a plus de figure, de mâchoire et ne peut plus parler. Il demande à Albert de lui trouver une nouvelle identité. Ils vont le faire passer pour mort auprès de sa famille.

Un nouveau combat pour la survie débute. Les anciens poilus sont considérés comme les rebuts de la société. Albert subvient aux besoins du duo par de petits boulots, surtout qu’Edouard est devenu accro à la morphine. Ce dernier, excessivement doué en dessin, décide de monter une arnaque. Ils vont vendre des monuments aux morts aux communes, demander une avance et s’enfuir avec le pactole. Albert d’abord réticent se laisse entrainer dans l’affaire.

En parallèle, le lecteur suit Henri d’Aulnay-Pradelle, capitaine de nos deux personnages pendant la guerre, un être sans scrupule qui a de l’ambition à revendre, prêt à tout pour réussir. Il épouse la sœur d’Edouard pour s’établir dans les beaux milieux de Paris et se servir du nom de son beau-père comme faire-valoir. Il se lance, lui-aussi, dans une arnaque qui n’en a pas le nom, mettre en place des cimetières d’anciens combattants pour que les familles puissent se recueillir. Mais étant un personnage sans état d’âme, il va monnayer le prix des cercueils (moins chers), quitte à mélanger les soldats et ne pas savoir qui est enterré (après tout les parents ne vont pas regarder dedans). Tout ça à ses risques et périls.

Pierre Lemaître nous tient en haleine du début à la fin. Il nous offre un roman passionnant sur une période noire de notre histoire. On découvre tout le trafic qui a pu être fait suite à la guerre, comment des hommes se sont enrichis grâce au chagrin, comment les soldats qui ont combattus pour la France se sont retrouvés sans rien, à la rue.

Albert et Edouard veulent une revanche sur la vie. Ce qu’ils ont donné en combattant personne ne leur rendra.

Une véritable fresque historique, un roman noir très cynique. On sent bien que l’auteur vient du polar, il sait distiller la tension quand il faut avec une écriture et un style très efficace.

Ne vous arrêtez pas au sujet de l’après-guerre si vous n’êtes pas féru d’histoire, c’est avant tout un magnifique roman.

Edition Albin Michel