« Quatre murs et un toit » de Camille Anseaume

"Quatre murs et un toît" de Camille Anseaume. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

« Quatre murs et un toît » de Camille Anseaume. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Vous aimez les romans nostalgiques?
Envie d’un roman plein de tendresse?
Voici ma potion:

Les parents de Camille décident de mettre en vente la maison familiale. Elle décide de venir passer quelques jours toute seule dans la maison afin de lui dire aurevoir. Camille, qui est romancière, se dit que ça sera une bonne source d’inspiration. Elle va alors se rappeler tous les souvenirs qui ont jalonné sa vie à travers sa maison d’enfance, en jalonnant les pièces une à une.

Voilà l’histoire. Ca parait court et en même temps Camille Anseaume dit tellement de choses. Pièce par pièce elle se rappelle des moments importants ou des moments anodins. Les souvenirs affluent et l’auteur nous cueille complètement. Son émotion nous atteint et on ne peut que penser à nos propres souvenirs d’enfance et à la maison qui a compté plus que les autres.

C’est un roman qui se lit vite mais qui fait tellement de bien. Vous refermez le livre et vous avez juste envie d’aller embrasser votre famille.

Edition Calmann-Levy

« Les loyautés » de Delphine De Vigan

"Les loyautés" de Delphine De Vigan. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

« Les loyautés » de Delphine De Vigan. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Vous aimez la sensibilité de Delphine De Vigan ?
Vous avez envie d’être touché au coeur?
Voici ma potion:

Hélène est professeur de collège. Elle s’investit totalement dans son rôle et prend garde de noter toutes les attitudes de ses élèves. Elle a vécu des choses terribles étant enfant et se targue de savoir reconnaître un enfant qui ne va pas bien.

Justement Hélène trouve que Théo a une attitude bizarre. Très discret, trop transparent. Elle se met en tête de découvrir son secret, quitte à enfreindre quelques règles de base.

Le problème c’est qu’elle a raison, Théo ne va pas bien.

Delphine De Vigan grâce à sa sensibilité et son écriture très fine nous raconte l’histoire de cet adolescent qui vit balloté entre ses deux parents. Il vit comme il peut sans raconter à personne la misère dans laquelle il est.

C’est un roman à quatre voix. Hélène la prof, Théo, Mathis son meilleur ami et Cécile la mère de Mathis. Tous les quatre ont un lourd bagage à porter et ils doivent faire face chacun à leur manière à un cas de conscience.Delphine De Vigan nous montre comment les liens intimes ou familiaux peuvent nous emmener à faire certains choix, choix aux conséquences plus ou moins graves.

De très beaux personnages pour un roman puissamment contemporain qui va vous bouleverser.

Editions Lattès

« Summer »de Monica Sabolo

"Summer" de Monica Sabolo. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

« Summer » de Monica Sabolo. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Envie de découvrir une auteure talentueuse?
Vous aimez les secrets de famille?
Voici ma potion:

Lors d’une  sortie entre amis au bord du lac Léman, Summer disparait. Son petit frère, Benjamin, la voit partir à travers la foret et puis plus rien. Pendant quelques mois il y aura des recherches mais Summer ne sera jamais retrouvée.

Vingt-cinq ans plus tard, Benjamin ne s’est toujours pas remis de cet évènement.Ce drame l’assaille encore, il aimerait avoir des réponses, savoir ce qu’il s’est passé. D’autant que ses parents semblent être passés à autre chose. Il essaie de se rappeler les moments qui ont précédés la disparition de sa sœur même si sa mémoire de petit garçon n’est pas très sûre. Il met au jour petit à petit des secrets enfouis.

Monica Sabolo dresse ici le portrait d’une famille où les secrets et les non-dits pèsent sur tous les membres. Benjamin se sent coupable depuis 25 ans du brusque départ de Summer, il ne comprend pas la réaction de ses parents. Un tabou semble entourer cette histoire.

Un roman sensible et touchant sur les méandres des souvenirs et le poids des secrets de famille.

Monica Sabolo, une auteure à découvrir et à suivre!

Édition JC Lattès.

« Les corps inutiles » de Delphine Bertholon

"les corps inutiles" de Delphine Bertholon. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

« les corps inutiles » de Delphine Bertholon. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Vous cherchez un beau livre sur l’adolescence?
Vous aimez les personnages intenses?
Voici ma potion:

Clémence a quinze ans. Elle se prépare pour aller à une fête chez des copains. C’est la fin des années collège.

En chemin, elle se fait agresser. Un homme tente de la violer. Heureusement, il ne peut pas l’emmener où il voulait et s’enfuit en ne l’ayant que « toucher ».

Mais voilà, même s’il n’y a pas eu viol physique, Clémence se sent violée psychologiquement. Elle ne va rien dire à personne, ne va pas savoir comment en parler.

Quinze ans plus tard, Clémence est une jeune femme solitaire et célibataire. Après avoir été maquilleuse professionnelle pour le cinéma, elle a décidé de tout quitter pour maquiller des poupées grandeur nature destinées aux hommes seuls pour une entreprise appelée « la Clinique ».

« Les Corps Inutiles » c’est l’histoire d’une fille dont la vie est dévastée par une agression, une fille qui ne pourra plus jamais être la même , qui n’arrivera pas à passer à autre chose.

Chaque 29 du mois elle se sent obligée de fêter ce sinistre anniversaire en appâtant des hommes et en passant la nuit avec eux, sans jamais rien ressentir , comme une punition qu’elle s’infligerait à elle-même.

C’est un roman sur l’hypersensibilité mais aussi sur « l’hyposensibilité ». Depuis son agression Clémence ne ressent plus rien, ni le chaud ni le froid, mais ne ressent plus rien non plus dans son coeur. Elle n’aime personne.

Clémence est un personnage tendu, attachant, émouvant mais aussi énervant. On l’aime et on a envie qu’elle s’en sorte. A son mal-être s’ajoute le manque de communication qu’il y a toujours eu avec ses parents. Elle est isolée dans sa détresse.

L’écriture de Delphine Bertholon est dense, intense, sur le fil, elle ne nous cache rien et ne s’interdit rien. Un portrait sans concession.

Je vous conseille ce beau livre sur les blessures et la résilience.

Édition Le livre de Poche

« Les jonquilles de Green Park » de Jérôme Attal

"Les jonquilles de Green Park" de Jérôme Attal. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

« Les jonquilles de Green Park » de Jérôme Attal. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Vous avez envie de passer un bon moment?
Vous avez envie d’un peu de douceur dans ce monde de brutes?
Voici ma potion:

Tommy, 13 ans, vit avec ses parents et sa grande sœur Jenny. Nous sommes en 1940 à Londres, à l’approche de Noël. Les allemands ont commencé les bombardements stratégiques et il faut régulièrement que toute la famille se mette à l’abri dans les sous-sols prévus à cet effet.

Le père, inventeur, reste à la maison en attendant de trouver « la » bonne idée. Il est sur un projet de tatou géant qui permettrait de sauver tous les enfants de Londres. La mère travaille à l’usine afin de subvenir aux besoins de la famille. La grande sœur, fan de Clark Gable, veut rejoindre le corps des jeunes filles volontaires du Saint Thomas’ Hospital.

Tommy est un rêveur. Il veut devenir écrivain et se sert souvent de son quotidien pour alimenter ses histoires. Ses copains et lui sont fans de super-héros et de cinéma. Ils s’imaginent constamment à la place de leurs personnages préférés.

Et il y a aussi Mila dont il est secrètement amoureux.

Jérôme Attal propose au lecteur une sorte de conte d’apprentissage. Un récit sur l’adolescence avec tous les tourments que cela peut comporter mais en temps de guerre, ce qui donne une dimension différente à tout le récit. Même si le malheur plane les adolescents restent des ados, mais avec un rapport direct avec la mort.

La langue de l’auteur est très belle, très poétique, on se régale à chaque tournure de phrase.

« Moi, Tommy Bradford, je me battrai dans ce monde pour une raison toute simple : pouvoir continuer à marcher dans les rues en pensant au mystère agréable qu’est le sourire de Mila »

« Le métier d’inventeur de mon père, je pense que c’est comme un pari sur l’avenir. Qu’un jour, il trouvera l’invention qui changera la manière qu’on a de voir ou de vivre les choses »

On sent une tendresse très forte pour ses personnages. Ce Tommy est un sacré loustic mais il est tellement attachant qu’on le suit jusqu’au bout avec plaisir.

Ce roman vous touchera en plein cœur, c’est certain.

Édition Robert Laffont