« Les loyautés » de Delphine De Vigan

"Les loyautés" de Delphine De Vigan. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

« Les loyautés » de Delphine De Vigan. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Vous aimez la sensibilité de Delphine De Vigan ?
Vous avez envie d’être touché au coeur?
Voici ma potion:

Hélène est professeur de collège. Elle s’investit totalement dans son rôle et prend garde de noter toutes les attitudes de ses élèves. Elle a vécu des choses terribles étant enfant et se targue de savoir reconnaître un enfant qui ne va pas bien.

Justement Hélène trouve que Théo a une attitude bizarre. Très discret, trop transparent. Elle se met en tête de découvrir son secret, quitte à enfreindre quelques règles de base.

Le problème c’est qu’elle a raison, Théo ne va pas bien.

Delphine De Vigan grâce à sa sensibilité et son écriture très fine nous raconte l’histoire de cet adolescent qui vit balloté entre ses deux parents. Il vit comme il peut sans raconter à personne la misère dans laquelle il est.

C’est un roman à quatre voix. Hélène la prof, Théo, Mathis son meilleur ami et Cécile la mère de Mathis. Tous les quatre ont un lourd bagage à porter et ils doivent faire face chacun à leur manière à un cas de conscience.Delphine De Vigan nous montre comment les liens intimes ou familiaux peuvent nous emmener à faire certains choix, choix aux conséquences plus ou moins graves.

De très beaux personnages pour un roman puissamment contemporain qui va vous bouleverser.

Editions Lattès

« Le dernier des nôtres » de Adélaïde de Clermont-Tonnerre

"Le dernier des nôtres" de Adélaïde de Clermont-Tonnerre.Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

« Le dernier des nôtres » de Adélaïde de Clermont-Tonnerre.Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Vous aimez les grandes sagas?
Vous avez envie de vous laisser transporter?
Voici ma potion:

Werner Zilch est un jeune homme plein d’ambition et très prometteur. Avec son ami et associé Marcus ils ont monté une entreprise et rêvent de conquérir New-York et de créer les gratte-ciels les plus beaux.
Werner a été adopté, un message était noté dans ses habits « Il s’appelle Werner. Werner Zilch. Ne changez pas son nom. Il est le dernier des nôtres ».Il ne sait rien de ses origines ce qui n’entrave en rien son énergie.

Un jour, il croise la route de Rebecca, héritière d’une des plus grosses fortunes de New-York, une artiste, amie entre autres d’Andy Warhol. C’est le coup de foudre. Mais la conquête de cette femme ne sera pas aisée. D’autant plus qu’un lourd secret risquant empêcher leur histoire va être révélé.

A chaque chapitre le lecteur fait des aller-retours dans le temps, ceux de 1970 où se passe l’action principale et ceux de 1945 en Allemagne qui nous apprennent petit à petit d’où vient Werner.

Entre histoire d’amour impossible et tragédie contemporaine, « Le dernier des nôtres » contient tous les ressorts d’un grand roman.

Des personnages forts et intéressants, une histoire qui sans parler de l’histoire d’amour, tient en haleine. On veut savoir d’où vient Werner et quel est ce secret qui entoure sa naissance. Et puis il y a tout le côté historique bien documenté et passionnant, l’Allemagne de 1945 avec la fuite des nazis et l’Amérique de 1970 où tout était de nouveau possible.

Un des très bons romans de cette rentrée!

Édition Grasset