« En attendant Monsieur Bellivier » de Britta Röstlund

"En attendant Monsieur Bellivier" de Britta Röstlund. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

« En attendant Monsieur Bellivier » de Britta Röstlund. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Envie d’un roman un peu décalé?
Vous aimez les premiers romans?
Voici ma potion:

Hélèna est journaliste. Mère célibataire, elle est dans une mauvais passe: dépression, burn-out, un peu tout ça. Alors qu’elle prend un café dans un bar, un homme l’accoste en lui demandant si elle attend Monsieur Bellivier. Pour plaisanter elle répond oui et se retrouve entrainée dans une drôle de situation. L’homme lui explique que pendant un mois elle devra se trouver dans un bureau de la Défense et son seul travail sera de renvoyer des mails. Elle signe le contrat de travail en se disant que ça pourra toujours faire un bon article.

Mancebo est propriétaire d’une petite épicerie dans le quartier de Montmartre. Il a ses habitudes, l’ouverture de sa boutique, les repas en famille avec son cousin, le verre au café du coin. Sa routine va pourtant être bousculée quand une femme lui demande de surveiller son mari écrivain qui habite en face. Mancebo, au début hésitant, finit par se prendre au jeu du détective privé, il achète carnet et jumelles, à ses risques et périls.

Nos deux personnages vont voir leur vie transformer par le défi qu’ils acceptent de relever.

Britta Röslund nous propose un premier roman plein d’humour et d’aventure. Hélèna et Mancebo sont tous les deux dans une routine monotone, sans vraiment le réaliser ils n’attendent plus grand chose de la vie. Heureusement un événement va les « réveiller ». Ils vont accepter l’inconnu, l’improbable et c’est ce qui va les sauver et leur donner une seconde vie.

Beaucoup d’humour donc avec des situations incongrues mais surtout un bon bol d’espoir et de bonne humeur.

A découvrir.

Editions JC Lattès

« L’appel du coucou » de Roger Galbraith

L'appel du coucou de Roger Galbraith

Chroniques de livres et conseils de lecture .L’appel du coucou de Roger Galbraith par MLBA.

Vous aimez les romans policiers à l’ancienne ?
Vous aimez Jk Rowling ?
Voici ma potion :

 Une nuit, à Londres, un célèbre mannequin Lula Landry, est retrouvée morte. Elle serait tombée de sa fenêtre. La police conclut à un suicide.

Mais son demi-frère, John Bristow, n’y croit pas du tout. Il souhaite alors confier l’affaire à Cormoran Strike. Strike est un ancien militaire, revenu avec une jambe en moins de la guerre, et qui s’est reconverti en détective privé.

Ayant terriblement besoin d’argent, il accepte l’affaire sans grand espoir de résultat. Pourtant, petit à petit, aidé de Robin, sa secrétaire intérimaire, il va mettre à jour des dysfonctionnements dans l’enquête de police. Il va louvoyer dans le milieu de la mode et des avocats londoniens afin de tirer les choses au clair.

Qui est ce fameux Roger Galbraith, auteur complètement inconnu ? Il s’agit en fait de JK Rowling qui a décidé de publier ce polar sous pseudo. Après le décevant « Une place à prendre » on ne pouvait qu’espérer mieux. Et le fait est que Rowling nous offre un savoureux roman policier. Comme si, sous alias, elle avait pu donner libre cours à son talent.

Rowling nous propose une belle galerie de personnages, bien étayés comme elle savait si bien le faire dans Harry Potter.

Le personnage central du détective, Strike, est magnifique. Une jambe en moins, de l’embonpoint, une vie conjugale désastreuse, il est atypique et attachant.

L’appel du coucou est un parfait polar à l’anglaise, le personnage de détective perturbé mais néanmoins très compétent, la secrétaire, experte en net, secondant son patron de manière efficace et la victime, belle, intelligente mais avec des fêlures.

Je ne vous dis pas que c’est le polar de l’année mais vous passerez tout de même un excellent moment.

Ne résistez pas à l’appel du coucou.

Edition Grasset