« Les loyautés » de Delphine De Vigan

"Les loyautés" de Delphine De Vigan. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

« Les loyautés » de Delphine De Vigan. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Vous aimez la sensibilité de Delphine De Vigan ?
Vous avez envie d’être touché au coeur?
Voici ma potion:

Hélène est professeur de collège. Elle s’investit totalement dans son rôle et prend garde de noter toutes les attitudes de ses élèves. Elle a vécu des choses terribles étant enfant et se targue de savoir reconnaître un enfant qui ne va pas bien.

Justement Hélène trouve que Théo a une attitude bizarre. Très discret, trop transparent. Elle se met en tête de découvrir son secret, quitte à enfreindre quelques règles de base.

Le problème c’est qu’elle a raison, Théo ne va pas bien.

Delphine De Vigan grâce à sa sensibilité et son écriture très fine nous raconte l’histoire de cet adolescent qui vit balloté entre ses deux parents. Il vit comme il peut sans raconter à personne la misère dans laquelle il est.

C’est un roman à quatre voix. Hélène la prof, Théo, Mathis son meilleur ami et Cécile la mère de Mathis. Tous les quatre ont un lourd bagage à porter et ils doivent faire face chacun à leur manière à un cas de conscience.Delphine De Vigan nous montre comment les liens intimes ou familiaux peuvent nous emmener à faire certains choix, choix aux conséquences plus ou moins graves.

De très beaux personnages pour un roman puissamment contemporain qui va vous bouleverser.

Editions Lattès

« Peine perdue » de Olivier Adam

Peine perdue de Olivier Adam. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Peine perdue de Olivier Adam. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Vous avez envie d’un bon roman social ?
Vous aimez Steinbeck ou Hanif Kureishi?
Voici ma potion :

Une station balnéaire de la Côte d’Azur, hors période estivale. Les plages sont désertes. Pourtant tout un panel de personnages va se croiser autour d’une tempête qui va secouer durement la région et autour de l’agression d’Antoine, le premier portrait du roman.

Antoine, qui vivote depuis son licenciement, vit dans un camping où il retape les mobile-homes en attendant la saison. C’était un as du foot mais qui n’a jamais fait carrière à cause de son caractère tempétueux.

Son ex-femme, Marion, l’a quitté pour quelqu’un de plus stable. Même si elle est toujours amoureuse du père de son fils, elle a choisi la raison plutôt que la passion.

Il y a aussi le père d’Antoine, qui ne s’est jamais remis de la mort de sa femme, l’infirmière qui s’occupe de lui à l’hôpital. Ou encore Pierre et Hélène, qui, lors de la tempête ont décidé de prendre le large. Léa que l’on découvre sur la plage après l’orage et qui ne veut pas dire un mot.

Vingt-deux personnages qui donnent chacun leur point de vue afin de faire un ensemble.

Autant de caractères très bien décrits, terriblement intenses. En quelques pages le lecteur entre dans la vie de chacun.

Olivier Adam nous régale une fois de plus. Il dépeint un monde noir, désenchanté avec des protagonistes désespérés. Il décrit le monde d’aujourd’hui, pas très gai mais avec lequel il faut vivre.

« Peine perdue » c’est une écriture dense, qui prend aux tripes.

Édition Flammarion