« Soeurs » de Bernard Minier

"Soeurs" de Bernard Minier. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

« Soeurs » de Bernard Minier. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Vous aimez les romans au suspense intense?
Vous avez envie d’un thriller déroutant ?
Voici ma potion :

L’intrigue commence en 1993 alors que le tout jeune Martin Servaz participe à sa première enquête. Deux soeurs de 20 et 21 ans sont retrouvées mortes. Elles ont été assassiné, l’une sauvagement défigurée, et leurs corps ont été mis en scène de manière étrange.

L’enquête se dirige rapidement vers un écrivain de polar, Erik Lang, que les jeunes femmes adulaient. Elles entretenaient avec l’auteur une relation assez perverse.

Dans une seconde partie nous nous retrouvons en 2018 lorsque Erik Lang découvre sa femme assassinée chez lui. Martin Servaz est de nouveau sur l’affaire.

Quelle ingénieuse idée de Bernard Minier de nous balader entre deux époques et surtout de nous faire découvrir son personnage fétiche Servaz alors qu’il enquête sur sa première affaire. Le lecture découvre un jeune inspecteur qui a déjà des convictions et de bonnes intuitions. Mais qui a aussi du mal à suivre les directives des anciens. On sent que le fameux flair de Servaz est déjà là.

Ceci met aussi en perspective la relation que Servaz et Lang vont avoir lors de leurs retrouvailles. Le policier va essayer de découvrir ce qui est tellement arrivé à la femme de l’écrivain mais va peut-être aussi découvrir la vérité sur 1993.

Bernard Minier se réinvente dans ce nouvel opus et donne un nouvel élan à son personnage. Le roman se lit d’une traite, le lecteur est happé par l’intrigue et ne voit pas venir la suite.

« Soeurs » est le 6ème roman de Bernard Minier et il nous conforte dans l’idée qu’il faut vraiment compter sur lui dans l’univers du polar français.

XO Editions

« Le cri »de Nicolas Beuglet

"le cri" de Nicolas Beuglet

« le cri » de Nicolas Beuglet. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Envie d’un thriller efficace?
Vous aimez les histoires de conspiration?
Voici ma potion

A l’hôpital psychiatrique de Gaustad, en Norvège, un patient est retrouvé, mort étranglé. D’après les dires des premiers témoins il se serait lui-même donné la mort. L’inspectrice Sarah Geringen est dépêchée sur place. La diversion lui va bien, son mari vient de la quitter et elle ne sait pas où aller.

Dès les premiers instants elle sent qu’il se passe de drôles de choses dans cet hôpital. Le corps a été déplacé, le directeur semble vouloir classer l’affaire au plus vite, les témoins se contredisent et le patient a le chiffre 488 tatoué sur le front.

Sarah se retrouve alors embarquer dans une enquête qui va la mener à travers le globe, de Oslo à Paris, en passant par l’ile de l’Ascension et le Nevada. Elle va se donner corps et âme pour venir à bout de ce mystère et va rencontrer sur sa route un charmant journaliste français dont le frère décédé est mêlé à l’affaire.

Nicolas Beuglet nous alpague de suite. Il pose le paysage et l’ambiance avec une efficacité folle. Le personnage de l’inspectrice avec ses failles et ses doutes nous est immédiatement attachant. Il sait y faire pour décrire l’atmosphère glauque et oppressante de l’hôpital psychiatrique.

L’intrigue est complexe, mais le lecteur n’est jamais perdu. Intrigue qui n’est pas seulement policière car l’auteur nous entraine dans une histoire ayant trait à des recherches scientifiques et à la religion. Si un quart de ce que l’auteur raconte est vrai, ça fait froid dans le dos!

Le rythme est intense, vous ne pourrez pas lâcher ce roman avant de l’avoir fini.

Du suspense, une histoire incroyable, des personnages intéressants et inquiétants, « Le cri » et LE thriller à lire pour les amateurs du genre.

XO Édition

« Une putain d’histoire » de Bernard Minier

"Une putain d'histoire" de Bernard Minier. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

« Une putain d’histoire » de Bernard Minier. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Vous aimez les romans qui vous emmènent là où vous ne vous y attendiez pas?
Vous avez envie d’un thriller qui vous prend aux tripes?
Voici ma potion:

Henry, 16 ans, vit avec ses deux mamans adoptives sur une île au large de Seattle. Il a son groupe d’amis à la vie à la mort (avec séance de baptême commun), sa petite amie Naomi, de bons résultats au lycée, il est fan de films d’horreur, bref une adolescence normale.

Mais suite à une dispute avec sa copine, celle-ci disparaît. Son cadavre est retrouvé le lendemain. Le premier suspect de la police est bien sûr Henry. Il est le dernier à l’avoir vu et a un très bon mobile, le sujet de la dispute était leur séparation.

Leur petit monde se retrouve totalement bouleversé et toutes les certitudes vont voler en éclats. Henry et ses copains décident de mener leur propre enquête afin de le disculper. La bande d’ados va aller de découvertes en révélations.

A des milliers de kilomètres de là, Grant Augustine, patron d’une société de renseignements de grande envergure, se met en quête de son fils. Seize ans auparavant une de ses maîtresses était tombée enceinte et s’était enfuie avec le bébé. Il n’avait jamais cessé de le rechercher mais sans succès. Grâce à un nouvel indice il peut de nouveau espérer le retrouver. Il met à profit toutes les capacités de son entreprise. Personne n’a de secret pour lui. Ses recherches vont le mener sur la petite île.

Bernard Minier délaisse son héros récurrent pour un thriller « à l’américaine ». Et force est de constater qu’il n’a rien à envier aux fameux auteurs américains de polar. Il nous offre une histoire tendue comme un fil et joue les équilibristes avec le lecteur. On ne sait jamais où il va nous entraîner.

Une histoire d’une complexité terrible, impossible de prévoir ce qu’il va se passer. Assez jubilatoire pour l’auteur mais aussi pour son lecteur. Le genre de livre qu’il faut reprendre depuis le début pour avoir une nouvelle perspective.

XO Editions