« Mon midi, mon minuit » de Anna McPartlin

"Mon midi mon minuit" de Anna McPartlin. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

« Mon midi mon minuit » de Anna McPartlin. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Envie d’une histoire qui vous remue les tripes?
Vous aimez les romans sur l’amitié?
Voici ma potion:

Emma a tout pour être heureuse, un amoureux depuis le lycée, John, une famille aimante, ouverte d’esprit, un super boulot,et une bande d’amis « à la vie à la mort ». Il y a Sean le meilleur ami de John, Clodagh, celle d’Emma, et le couple Anne et Richard.

Mais un soir de fiesta,alors qu’ils rentraient chez eux John est renversé par une voiture, il meurt. Leur petit monde s’effondre tout à coup. Comment remonter la pente après ce drame? D’autant que chacun à sa façon doit faire son deuil.

Emma peut compter sur ses amis qui vont l’épauler du mieux qu’ils peuvent et surtout sur Sean, qui a bien du mal aussi à se remettre de la mort de son ami.

Le livre est écrit à la première personne, c’est Emma qui nous raconte son histoire. On est complètement en empathie avec elle, avec ce qui lui arrive. Elle ne sait pas comment continuer sa vie, sourire, aimer sans avoir l’impression de le trahir. Elle se sent coupable d’avoir envie de « passer à autre chose’.

Anna McPartlin a une très jolie plume. Elle écrit de manière très simple les évènements de la vie. On rit beaucoup de ce qui arrive à cette bande d’amis et on pleure aussi beaucoup. Ses personnages vivent des choses que n’importe qui peut vivre tous les jours.

Tout un panel d’émotion peut vous atteindre en lisant ce roman.

« Mon midi mon minuit’ n’est pas qu’un livre sur le deuil ou la capacité de reprendre gout à la vie. C’est aussi un magnifique livre sur l’amitié et un bon roman d’amour.

Édition Cherche Midi

 

« Les Suprêmes » de Edward Kelsey Moore

Les Suprêmes de Edward Kelsey Moore. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Les Suprêmes de Edward Kelsey Moore. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Envie d’un beau roman sur l’amitié?
Vous avez aimé « La couleur des sentiments » de Katherine Stockett?
Voici ma potion:

Odette, Clarice et Barbara-Jean sont inséparables depuis 50 ans. Les Suprêmes les surnomme-t-on en comparaison avec le groupe du même nom. Trois afro-américaines qui se sont rencontrées à la fin des années 60 et qui ont connu tous les changements de la société américaine.

Trois amies, trois caractères de femmes qui se complètent.

Odette est marié à James,plutôt corpulente, elle est la joie de vivre incarnée. Tête brûlée depuis qu’elle est née dans un sycomore, elle a hérité du don de sa mère et voit des fantômes. Elle passe d’ailleurs beaucoup de temps à discuter avec sa mère décédée il y a quelques années.

Clarice, elle, est mariée à Richmond. Ancienne virtuose du piano, elle a tout abandonné pour son mari, depuis elle donne des cours. Pour la remercier de l’avoir choisi lui, il passe son temps à la tromper.

Barbara-Jean a épousé Lester, beaucoup plus vieux qu’elle mais très riche. Amoureuse d’un blanc, elle n’a pas voulu bouleverser les conventions de l’époque.

Les Suprêmes est un ode à l’amitié. Comment trois femmes si différentes se sont soutenues à travers les ans et les situations difficiles, elles partagent les bons moments comme les mauvais et savent quand il faut se taire ou parler.

C’est aussi un petit bijou d’humour. Edward Kelsey Moore décrit avec délectation une scène de mariage qui tourne au drame.

Les Suprêmes c’est le destin de trois afro-américaines avec ses aléas mais ce n’est pas un livre sur la condition des noirs aux États-Unis, c’est bien plus que ça. Un livre qui parle de la vie et de la mort.

Vous ne pourrez pas quitter les Suprêmes, si attachantes, sans un petit pincement au cœur.

Édition Actes Sud.