« Entre deux mondes » de Olivier Norek

"Entre deux mondes" de Olivier Norek. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

« Entre deux mondes » de Olivier Norek. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Vous aimez les histoires qui vous émeuvent?
Vous avez envie d’un polar ancré dans la réalité?
Voici ma potion:

Adam fait partie de la police syrienne mais il est en infiltration. A tout moment il peut être découvert. Afin de protéger sa famille il les fait partir de Damas. Sa femme et sa fille traverseront la Méditerranée au départ de la Lybie grâce à un passeur que Adam a trouvé. Ils se rejoindront à Calais. Mais quand Adam arrive lui aussi enfin à Calais, aucun signe de sa femme et de sa fille. Il se met à attendre et prend sous son aile un petit soudanais qui le suit comme son ombre.

Parallélement Bastien Miller,jeune lieutenant optimiste et plein d’avenir prend son nouveau poste à la police de Calais. Il va découvrir les lois toutes particulières qui règnent dans la jungle et le boulot terrible de la police sur place. Les désillusions vont être grandes.

Adam et Bastien vont se rencontrer et créer un lien particulier malgré les conditions autour d’eux.

Olivier Norek délaisse son personnage fétiche de Victor Coste pour nous conter cette histoire bouleversante de migrants. Sous couvert de roman polcier il nous livre un récit poignant et violent sur ce qu’il se passait réellement dans cette fameuse jungle où tout était permis, véritable no man’s land. Les migrants étant prêts à mourir,afin de passer en Angleterre.

L’auteur arrive à nous toucher avec ses personnages auxquels on s’attache très vite finalement. Le lecteur a envie qu’ils s’en sortent, qu’il y ait enfin une justice dans ce monde terrible. Olivier Norek nous apprend beaucoup de choses sur les conditions de vie dans la jungle, des conditions inimaginables pour tout un chacun. On comprend aussi le travail ingrat de la police de Calais qui doit gèrer des situations extrèmement compliquées. Comme si la liberté devait forcément passer par la violence.

Dérangeant et passionnant.

Editions Michel Lafon

 

« Tu seras ma beauté » de Gwenaële Robert

"Tu seras ma beauté" de Gwenaële Robert. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

« Tu seras ma beauté » de Gwenaële Robert. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Envie d’un livre tendre et touchant?
Vous aimez les belles histoires?
Voici ma potion:

Lisa est professeure d’éducation physique dans un collège de Saumur. Une belle femme à la plastique avantageuse. Elle se rend au salon du livre qui a lieu tous les ans à Saumur. Ce n’est pas qu’elle aime lire, elle ne lit jamais, mais sa mère, malade, lui a demandé d’aller récupérer une dédicace pour elle. Celle de Philippe Mermoz, son auteur préféré. Alors que Lisa attend, elle trouve que cet auteur est à son goût et décide de le séduire. L’écrivain halpagué par le charme de Lisa lui laisse l’adresse de son éditeur pour garder le contact.

Lisa qui n’est pas très douée pour les mots demande alors à sa collègue Irène, professeure de français, d’entamer une correspondance avec l’auteur, afin d’obtenir un rendez-vous. Irène, au départ réticente, se prète au jeu, elle qui a toujours adoré les romans épistolaires et a une âme romantique. Elle se prète tellement au jeu qu’elle finit par attendre avec impatience les missives de l’écrivain.

« Tu seras ma beauté » est un premier roman, magnifiquement écrit, tout en délicatesse. Irène est un véritable personnage de roman, à l’image de toutes les héroines qui l’entourent et qui la fascinent. Petite professeure de province, mariée à un notable, n’arrivant pas à avoir un enfant, elle vivote jusqu’au moment où elle commence à écrire les lettres. Correspondance qui va la réveiller, la dévoiler.

Gwenaële Robert nous offre une remarquable revisite de Cyrano de Bergerac. Lisa prenant la place de Christian , superbe femme ayant peu d’esprit. Irène à l’instar de Cyrano se donne tout entière dans ses lettres et pousse l’imposture très loin, redoutant le moment où il faudra arrêter.

Un magnifique premier roman sur la beauté de notre langue et sur l’importance de la littérature dans la vie.

Editions Robert Laffont

« Les loyautés » de Delphine De Vigan

"Les loyautés" de Delphine De Vigan. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

« Les loyautés » de Delphine De Vigan. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Vous aimez la sensibilité de Delphine De Vigan ?
Vous avez envie d’être touché au coeur?
Voici ma potion:

Hélène est professeur de collège. Elle s’investit totalement dans son rôle et prend garde de noter toutes les attitudes de ses élèves. Elle a vécu des choses terribles étant enfant et se targue de savoir reconnaître un enfant qui ne va pas bien.

Justement Hélène trouve que Théo a une attitude bizarre. Très discret, trop transparent. Elle se met en tête de découvrir son secret, quitte à enfreindre quelques règles de base.

Le problème c’est qu’elle a raison, Théo ne va pas bien.

Delphine De Vigan grâce à sa sensibilité et son écriture très fine nous raconte l’histoire de cet adolescent qui vit balloté entre ses deux parents. Il vit comme il peut sans raconter à personne la misère dans laquelle il est.

C’est un roman à quatre voix. Hélène la prof, Théo, Mathis son meilleur ami et Cécile la mère de Mathis. Tous les quatre ont un lourd bagage à porter et ils doivent faire face chacun à leur manière à un cas de conscience.Delphine De Vigan nous montre comment les liens intimes ou familiaux peuvent nous emmener à faire certains choix, choix aux conséquences plus ou moins graves.

De très beaux personnages pour un roman puissamment contemporain qui va vous bouleverser.

Editions Lattès

« Couleurs de l’incendie » de Pierre Lemaitre

 

"Couleurs de l'incendie" de Pierre Lemaitre. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

« Couleurs de l’incendie » de Pierre Lemaitre. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Vous aviez aimé « Au revoir là-haut »?
Vous aimez les histoires de vengeance ?
Voici ma potion:

Nous avions laissé la famille Péricourt après le suicide du fils, revenu défiguré de la grande guerre. Nous reprenons l’histoire en 1927 alors que l’on enterre le père Marcel Péricourt. Il ne s’est jamais vraiment remis de la mort de son fils. Sa fille, Madeleine, va devoir reprendre l’empire familial, toute seule, car elle a refusé tous les prétendants potentiels.

Mais voilà que le fils de Madeleine, Paul, dans un geste désespéré se jette d’une fenêtre de la maison pour venir s’écraser sur le cercueil de son grand-père. Sidération totale.

Le petit garçon de 7 ans n’est pas mort mais en très mauvais état, on le conduit à l’hôpital où on le diagnostique paraplégique.

Commence alors une descente aux enfers pour Madeleine qui abandonne tout pour son fils. Elle laisse l’ami de la famille, Gustave Joubert, s’occupait de toute la partie financière et signe malgré elle tout et n’importe quoi.

La désillusion sera totale mais Madeleine va user de toutes ses facultés pour reprendre ce qui lui appartenait.

Pierre Lemaître nous enchante une fois de plus avec ce projet de vengeance d’une femme déchue. Il raconte avec une plume acérée et passionnée cette époque trouble de l’entre deux guerres où tout pouvait se jouer. Ses personnages sont magnifiques et horribles à la fois, il dépeint tout ce que la nature humaine peut donner de bon comme de mauvais.

« Couleurs de l’incendie  » se lit comme un véritable page-turner. C’est tellement visuel que l’on a l’impression de regarder un thriller haletant.

Une intrigue menée tambour battant.

Vivement la suite !

Editions Albin Michel

« Tenebra roma » de Donato Carrisi

"tenebra roma" de Donato Carrisi. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

« tenebra roma » de Donato Carrisi. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Vous cherchez un polar tendu?
Vous aviez aimé « le chuchoteur »?
Voici ma potion:

Rome va être plongé dans le noir pendant 24 heures. Suite à de lourdes intempéries, une des quatre centrales a sauté, les trois autres menacent de flancher aussi, pour réparer les dégâts il faut que toute l’électricité soit coupée. Pendant 24 heures Rome va retomber au Moyen-Age.

Bien évidemment la police est sur les nerfs, l’obscurité va permettre au mal de sortir. Les autorités s’attendent à de multiples infractions et pillages.

D’ailleurs un mystérieux tueur se met à l’œuvre. Un célèbre cardinal est retrouvé mort en fâcheuse posture. On fait appel à Marcus le pénitencier pour nettoyer la scène afin que la réputation de l’homme ne soit pas entachée. Marcus qui s’est lui-même retrouvé dans une situation compliquée peu de temps auparavant.

Le duo Marcus/Sandra, que les amateurs de Carrisi connaissent bien, va se retrouver durant cette nuit maudite et tenter de stopper le fameux tueur de l’ombre.

Donato Carrisi est toujours efficace dans la mise en place d’une ambiance angoissante et anxiogène. Ici la sensation de fin du monde avec la noirceur des hommes qui ressort avec le noir de la ville met tout de suite le lecteur sous tension.

Une intrigue puissante et prenante que l’on a du mal à quitter avant le dénouement.

Édition Calmann-Levy.