« Tu seras ma beauté » de Gwenaële Robert

"Tu seras ma beauté" de Gwenaële Robert. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

« Tu seras ma beauté » de Gwenaële Robert. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Envie d’un livre tendre et touchant?
Vous aimez les belles histoires?
Voici ma potion:

Lisa est professeure d’éducation physique dans un collège de Saumur. Une belle femme à la plastique avantageuse. Elle se rend au salon du livre qui a lieu tous les ans à Saumur. Ce n’est pas qu’elle aime lire, elle ne lit jamais, mais sa mère, malade, lui a demandé d’aller récupérer une dédicace pour elle. Celle de Philippe Mermoz, son auteur préféré. Alors que Lisa attend, elle trouve que cet auteur est à son goût et décide de le séduire. L’écrivain halpagué par le charme de Lisa lui laisse l’adresse de son éditeur pour garder le contact.

Lisa qui n’est pas très douée pour les mots demande alors à sa collègue Irène, professeure de français, d’entamer une correspondance avec l’auteur, afin d’obtenir un rendez-vous. Irène, au départ réticente, se prète au jeu, elle qui a toujours adoré les romans épistolaires et a une âme romantique. Elle se prète tellement au jeu qu’elle finit par attendre avec impatience les missives de l’écrivain.

« Tu seras ma beauté » est un premier roman, magnifiquement écrit, tout en délicatesse. Irène est un véritable personnage de roman, à l’image de toutes les héroines qui l’entourent et qui la fascinent. Petite professeure de province, mariée à un notable, n’arrivant pas à avoir un enfant, elle vivote jusqu’au moment où elle commence à écrire les lettres. Correspondance qui va la réveiller, la dévoiler.

Gwenaële Robert nous offre une remarquable revisite de Cyrano de Bergerac. Lisa prenant la place de Christian , superbe femme ayant peu d’esprit. Irène à l’instar de Cyrano se donne tout entière dans ses lettres et pousse l’imposture très loin, redoutant le moment où il faudra arrêter.

Un magnifique premier roman sur la beauté de notre langue et sur l’importance de la littérature dans la vie.

Editions Robert Laffont

« Les loyautés » de Delphine De Vigan

"Les loyautés" de Delphine De Vigan. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

« Les loyautés » de Delphine De Vigan. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Vous aimez la sensibilité de Delphine De Vigan ?
Vous avez envie d’être touché au coeur?
Voici ma potion:

Hélène est professeur de collège. Elle s’investit totalement dans son rôle et prend garde de noter toutes les attitudes de ses élèves. Elle a vécu des choses terribles étant enfant et se targue de savoir reconnaître un enfant qui ne va pas bien.

Justement Hélène trouve que Théo a une attitude bizarre. Très discret, trop transparent. Elle se met en tête de découvrir son secret, quitte à enfreindre quelques règles de base.

Le problème c’est qu’elle a raison, Théo ne va pas bien.

Delphine De Vigan grâce à sa sensibilité et son écriture très fine nous raconte l’histoire de cet adolescent qui vit balloté entre ses deux parents. Il vit comme il peut sans raconter à personne la misère dans laquelle il est.

C’est un roman à quatre voix. Hélène la prof, Théo, Mathis son meilleur ami et Cécile la mère de Mathis. Tous les quatre ont un lourd bagage à porter et ils doivent faire face chacun à leur manière à un cas de conscience.Delphine De Vigan nous montre comment les liens intimes ou familiaux peuvent nous emmener à faire certains choix, choix aux conséquences plus ou moins graves.

De très beaux personnages pour un roman puissamment contemporain qui va vous bouleverser.

Editions Lattès

« Summer »de Monica Sabolo

"Summer" de Monica Sabolo. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

« Summer » de Monica Sabolo. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Envie de découvrir une auteure talentueuse?
Vous aimez les secrets de famille?
Voici ma potion:

Lors d’une  sortie entre amis au bord du lac Léman, Summer disparait. Son petit frère, Benjamin, la voit partir à travers la foret et puis plus rien. Pendant quelques mois il y aura des recherches mais Summer ne sera jamais retrouvée.

Vingt-cinq ans plus tard, Benjamin ne s’est toujours pas remis de cet évènement.Ce drame l’assaille encore, il aimerait avoir des réponses, savoir ce qu’il s’est passé. D’autant que ses parents semblent être passés à autre chose. Il essaie de se rappeler les moments qui ont précédés la disparition de sa sœur même si sa mémoire de petit garçon n’est pas très sûre. Il met au jour petit à petit des secrets enfouis.

Monica Sabolo dresse ici le portrait d’une famille où les secrets et les non-dits pèsent sur tous les membres. Benjamin se sent coupable depuis 25 ans du brusque départ de Summer, il ne comprend pas la réaction de ses parents. Un tabou semble entourer cette histoire.

Un roman sensible et touchant sur les méandres des souvenirs et le poids des secrets de famille.

Monica Sabolo, une auteure à découvrir et à suivre!

Édition JC Lattès.

« Le jour d’avant » de Sorj Chalandon

"Le Jour d'Avant" de Sorj Chalandon. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

« Le Jour d’Avant » de Sorj Chalandon. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Envie d’un roman émouvant?
Vous aviez aimé les précédents romans de Chalandon?
Voici ma potion:

Michel, la cinquantaine, chauffeur routier, vit toujours dans le souvenir de son frère Joseph, mort dans les mines lors de la catastrophe de Lievin en 1974.

Il veut trouver un responsable, mettre un nom sur la personne qui a envoyé son frère à la mine ce jour-là. Pendant 40 ans il va ruminer sa vengeance, à en être obsédé.

Alors que sa femme vient de mourir, dernier rempart à son obsession, plus rien ne le retient. Une fois le fameux nom trouvé il part mettre à exécution son plan de vengeance.

Mais les choses ne se passent pas comme prévu et un deuxième roman commence alors. Où l’on voit ce que la douleur et le déni peuvent faire à un homme.

Un terrible récit, poignant et dérangeant sur le poids du passé, sur la puissance de l’esprit qui se forge ses propres souvenirs.

C’est aussi un magnifique hommage aux mineurs.

Sorj Chalandon nous enchante et nous entraine une nouvelle fois dans son univers.

Un très beau roman.

Édition Grasset

 

« Les corps inutiles » de Delphine Bertholon

"les corps inutiles" de Delphine Bertholon. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

« les corps inutiles » de Delphine Bertholon. Chroniques de livres et conseils de lecture par MLBA.

Vous cherchez un beau livre sur l’adolescence?
Vous aimez les personnages intenses?
Voici ma potion:

Clémence a quinze ans. Elle se prépare pour aller à une fête chez des copains. C’est la fin des années collège.

En chemin, elle se fait agresser. Un homme tente de la violer. Heureusement, il ne peut pas l’emmener où il voulait et s’enfuit en ne l’ayant que « toucher ».

Mais voilà, même s’il n’y a pas eu viol physique, Clémence se sent violée psychologiquement. Elle ne va rien dire à personne, ne va pas savoir comment en parler.

Quinze ans plus tard, Clémence est une jeune femme solitaire et célibataire. Après avoir été maquilleuse professionnelle pour le cinéma, elle a décidé de tout quitter pour maquiller des poupées grandeur nature destinées aux hommes seuls pour une entreprise appelée « la Clinique ».

« Les Corps Inutiles » c’est l’histoire d’une fille dont la vie est dévastée par une agression, une fille qui ne pourra plus jamais être la même , qui n’arrivera pas à passer à autre chose.

Chaque 29 du mois elle se sent obligée de fêter ce sinistre anniversaire en appâtant des hommes et en passant la nuit avec eux, sans jamais rien ressentir , comme une punition qu’elle s’infligerait à elle-même.

C’est un roman sur l’hypersensibilité mais aussi sur « l’hyposensibilité ». Depuis son agression Clémence ne ressent plus rien, ni le chaud ni le froid, mais ne ressent plus rien non plus dans son coeur. Elle n’aime personne.

Clémence est un personnage tendu, attachant, émouvant mais aussi énervant. On l’aime et on a envie qu’elle s’en sorte. A son mal-être s’ajoute le manque de communication qu’il y a toujours eu avec ses parents. Elle est isolée dans sa détresse.

L’écriture de Delphine Bertholon est dense, intense, sur le fil, elle ne nous cache rien et ne s’interdit rien. Un portrait sans concession.

Je vous conseille ce beau livre sur les blessures et la résilience.

Édition Le livre de Poche